Les articles sur le Mobile World Congress ne sont pas finis. Cependant, tant que nos souvenirs sont encore frais, nous allons vous faire un retour sur ces 4 jours à Barcelone. Et vous allez le voir, ce salon n’a pas été de tout repos.

Entrée principale du salon

Premier contact avec le salon, un journaliste (?!?) perdu

Comme vous le saviez, nous étions deux sur le salon, Arnaud et Jorodan. Pour Jorodan, le voyage était pris en charge par Motorola dans le cadre de leur communication Presse. Il y avait 3 journalistes sur ce partenariat : Stéphane Bellec, journaliste à 01InformatiquePro, et un journaliste de Paris Match. On voit bien une dynamique de partenariat sur 3 types de lecteurs : de l’information généraliste (people ?), de l’informatique généralisée et de l’informatique spécialisée. De son côté, Arnaud était financé en partie par eXpertise @ndroid et hébergé par les équipes du groupe CBS (Cnet, Zdnet, BusinessMobile…). Frandroid remercie Motorola et Cnet pour nous avoir aidé à suivre ce salon.

Vue du stand Motorola

Le premier arrivé sur place a été Jorodan. Premier jour, arrivée à l’aéroport gérée par Motorola. Après un passage éclair à l’hotel pour poser les affaires, un premier contact avec Pierre Gominet, responsable marketing France de Motorola, était planifié à 15h … il était 15h10… Après replanification de l’entretien, ce sont les premiers pas autonomes dans le salon. Le choc de la langue a été dur : moitié anglais, un quart espagnol et un quart français … A peine le temps de parcourir le Hall 8 avec les stands de Motorola, Qualcomm, Texas Instrument, SanDisk, Sony Ericsson, Samsung, Alcatel… que du gros. 18h, il fallait rejoindre le cocktail de Motorola. Ce genre d’événement est un peu particulier. Moitié messages internes, moitié messages de communication, c’est un open bar avec amuses gueules à volonté. Autant dire qu’il est assez intimidant de se retrouver là quand on y est pas habitué … par contre la prochaine fois … ne pas hésiter à se servir à manger :D. Minuit 30 retour à la chambre de l’hôtel, il se fait tard, la connexion semble compliquée à mettre en place donc au dodo, et réveil pour dans 6h… la première conférence est à 8h30.

A la fin de cette journée deux sentiments sont éprouvés. Le premier est de se dire « où suis-je ? », « comment je vais arriver à trouver les informations que je cherche », et « comment publier si j’ai pas Internet ? ». Le deuxième est la fierté d’être considéré comme un journaliste à part entière. Mais Morphée est trop fort pour prendre le temps d’analyser la journée…

Deuxième jour, l’équipe barcelonaise de FrAndroid est au complet

Au réveil, premier réflexe allumer son ordinateur pour chercher Internet. Un petit réseau non sécurisé est accessible. Ça rame mais ça suffira. Après un mail à l’équipe et un petit article de mise au point, il est temps de foncer dans le métro direction la place d’Espagne (plaza Espanya).

Le mardi, l’agenda était corsé. A l’arrivée, conférence de presse de LG. Du monde partout et un démonstrateur qui nous a donné une information vite démentie par LG … Vers 11h, c’est Arnaud qui vient compléter le duo d’enfer de FrAndroid. Vers midi, entretien réservé avec Pierre Gominet, directeur marketing de Motorola France. Après, c’est une table ronde avec des journalistes et Christy Wyatt, Vice President des applications logiciels de Motorola. Elle se proposait à nous écouter sur un retour d’expérience et l’utilisation du social networking. Mais quand on demande comment est gérée la notion d’intimité, elle nous dit qu’il faut faire confiance à Motorola… Au final, les problèmes de confidentialité ne sont pas les mêmes aux USA et ici.

Conférence Google avec Eric Schmidt

Enfin de journée, et après des dizaines de stands parcourus, c’est la conférence Google qui nous attendait. Nous n’étions pas les seuls à vouloir y assister. La salle était comble et à priori de personnalités. Par contre, ceux qui avaient encore l’image des deux étudiants un peu marrants qui ont fait fortune avec un moteur de recherche, oubliez la tout de suite. Et ceux qui pense que l’état d’esprit de Google est ouverts car ils mettent en avant des produits gratuitement, oubliez aussi. Cette conférence était un pur outil marketing envers de futurs partenaires Google. Et Eric Schmidt est un PDG businessman comme les autres et les deux créateurs de la marque n’ont plus d’impact. Les journalistes n’avaient que 2 minutes pour prendre des photos « officielles » de l’évènement et ce en tout début de présentation. Après quoi, ils devaient ranger le matériel…Pourquoi Arnaud a du ranger son matériel alors que des dizaines de personnes installées dans la salle filmaient et photographiaient l’ensemble de la présentation !? Jorodan, a demandé si avec toutes ses annonces ils prennent le temps de connaitre le retour d’expérience des utilisateurs et des développeurs freelance. La réponse était « question inutile, il y a d’autres conférences pour cela ». Eric Schmidt n’était pas là pour les utilisateurs mais pour les opérateurs et constructeurs uniquement, pour faire croitre le business de Google et l’Open Handset Alliance.

Vers 19h, direction l’appartement où résidait Arnaud, les bagages lourds et les jambes qui ne tenaient plus par tant de kilomètres parcourus ! Le soir était réservé pour trouver une connexion digne de ce nom pour mettre en ligne tous les articles et uploader sur notre serveur les photos prises dans la journée, mais la connexion échouait en plein transfert. Il était tant que Jorodan et Arnaud se prenne en main pour intégrer la salle presse réservée aux journalistes disposant de tout ce qu’il fallait pour pouvoir travailler correctement (ce qui fut chose réglée le lendemain !).

Jour 3, enfin à l’aise, l’équipe est au max des ses capacités

Le mercredi, le premier levé a été Arnaud et pour une bonne raison : l’Android Dev Lab (Multimedia et Gaming). Il a eu la bonne idée de s’inscrire… et d’y parvenir (Jorodan s’est raté dans la démarche…). Présent à la première séance de la journée, il avait pu planifier de revenir pour le thème suivant (Introduction to Android Development). Découvrant que les conférences étaient ouvertes aux non inscrits, Jorodan a pu s’inviter à une conférence l’après-midi. De nombreuses personnes ont fait pareil… après avoir pris connaissance de la distribution de Nexus One. Nous étions 10% max à écouter la conférence. Ne soyons pas hypocrite, nous avons bien pris notre téléphone en sortant. La salle de discussion après la conférence permettait, en plus de siroter de bons cocktails sans alcool, de rencontrer des personnes de qualité. Outre la très accessible équipe d’Android, nous avons pu croiser des développeurs de Layar.

Un stand intéressant

Nous avons aussi passé beaucoup de temps dans le Hall 1. Mais ne croyez pas qu’il y ait de lien avec la photo précédente, le journalisme avant tout. Nous y avons vu des choses intéressantes. Nous avons pu comparer les technologies de Nvidia et de Qualcomm pour le multimédia. Attendez vous dans un an à regarder 20 heures de vidéos non stop sur vos téléphones. Nous avons aussi parcouru le hall 2 avec les zones par pays. La France était d’ailleurs bien représentée. On retrouve de nombreuses petites SSII qui se lancent dans les développements sur plusieurs plateformes. Ce jour là, nous avons aussi voulu approcher le Nuvïfone de Garmin Asus pour la première fois. Et la bonne surprise a été la possibilité de planifier un entretien pour le lendemain avec un des responsable de l’alliance des deux constructeurs.

A la fin de la journée, la fatigue cumulée du salon se fait de plus en plus pesante. Le retour au logement est très agréable. Le même rituel que la veille se met en place et nos claviers fument sous nos publications. Le lendemain une dernière journée nous attend.

La fin du salon, ou comment se rendre compte de tout ce que nous n’avons pas vu …

La première chose frappante le matin en arrivant place d’Espagne, c’est la changement dans la fréquentation. Les stands nous paraissent vides par rapport aux jours précédents. C’est pas plus mal. On peut ainsi accéder au stand HTC ou au stand de Adobe. Pour cette journée, nous avons décider de nous organiser pour économiser nos corps, un peu à bout de force. La stratégie était simple, déambulation tranquille entre les stands pour trouver la petite info que les autres n’auront pas, et donner des cartes à tous les exposants affichant « Android ». C’est ainsi que nous avons trouvé le stand de UltraVNC ou d’un concurrent de swype (articles à venir). Au milieu de cette marche, deux rendez vous nous attendaient. Le premier était d’un côté Samsung pour Arnaud et de l’autre ST-Ericsson. Une large revue des technologies de ST Ericsson devrait arriver dans les prochains jours. Et l’après-midi, le deuxième rendez-vous était avec Garmin-Asus, l’interview a d’ailleurs été publiée.

Vue des hauteurs du salon

Nous sommes resté jusqu’aux dernière minutes du salon. Mais à vrai dire, à partir de 15h les stands se vidaient à vue d’œil. Les démonstrations étaient rangés, les stands étaient pliés et seules les plaquettes publicitaires restaient jusqu’au bout. Une ambiance décontractée venait remplacer le stress de la prestance commerciale qui était demandée aux exposants depuis 4 jours. Au final, nous n’avons pas pu trouver toutes les informations que nous voulions (particulièrement la tablette Adam, elle était où ?), et nous avons découvert des choses auxquelles nous ne pensions pas (les technologies de ST Ericsson, le téléphone de Sagem…).

Que retiendrons nous du salon ?

La première chose, c’est que couvrir ce genre de salon la première fois, même avec toute l’organisation possible, c’est impossible d’être à 100% efficace. On se rend compte que, en fonction des journées, l’accès au stand et la disponibilité des exposants n’est pas la même. De plus, journalistiquement, nous ne sommes pas les seuls à couvrir le salon. Et la présence de confrère ne doit pas être vu comme une course à l’information mais plutôt comme un point de vue différent. Et il est intéressant, le soir en rentrant, de parcourir d’autres sources sur le salon pour préparer d’un jour sur l’autre des stands à visiter. L’expérience accumulée nous servira pour la prochaine fois.

L'allée principale du salon

Pour l’équipe complète, ceux présents et les autres, l’envie de vous faire découvrir tout ce que nous apprenons sur ce genre d’événements a encore grandi. Nous espérons que les rédacteurs envoyés sur place ne seront pas les mêmes la prochaine fois et que nous aurons d’autres occasions de vous présenter l’actualité Android sur un événement de cette ampleur.

A venir : de nouveaux articles sur des informations du salon et une vidéo de « visite à la main » de Jorodan…