On reproche souvent à Sony de ne pas entrer dans la course aux performances. Son haut de gamme (le Xperia T) utilise un processeur double-coeur Qualcomm Snapdragon S4, là où la concurrence a notamment choisi du Exynos ou du Tegra 3. Sony préfère offrir un véritable écosystème, avec son Music Unlimited par exemple.

En revanche Sony ne peut pas se faire distancer sur un domaine : les écrans. Avec ses téléviseurs Bravia, le japonais dispose d’un savoir-faire qu’il se doit de démontrer dans ses téléphones. En 2012, la définition est passée à la HD (720p) et affiche une densité de pixels similaire au fameux écran Retina d’Apple. En 2013, le FullHD (1080p) sera de mise. Pour l’instant HTC a avancé ses pions avec le J Butterfly, qui sera disponible en décembre au Japon (et Droid DNA aux Etats-Unis).

Alors que la gamme de Sony Mobile est déjà bien chargée en 2012, des rumeurs commencent déjà à parler de terminaux qui seront à priori intégrés à la gamme 2013 (et annoncés au CES). Il y aura le C650X, alias Odin ou encore le C660 Yuga. Ce dernier smartphone a fait l’objet de plusieurs fuites : un passage au benchmark NenaMark2 et deux petites photos.
Il se disait que son écran proposerait une définition FullHD (1794 x 1080 pixels – les pixels manquants étant occupés par les touches tactiles d’Android), qu’il pourrait être fabriqué par Japan Display Inc (JDI) et qu’il aurait une luminance de 500cd/met des angles de vue supérieurs à 160°. Niveau processeur, Sony intégrerait le quadruple-coeur Qualcomm Snapdragon S4 Pro (APQ8064 avec la puce graphique Adreno 320) cadencé à 1,5 GHz.

Les photos d’un prototype viennent d’arriver sur le site d’Android Schweiz. Les caractéristiques suivantes sont données :

  • Ecran de 5 pouces
  • Processeur Quadruple-coeur cadencé à 1,5 GHz
  • 2 Go de RAM
  • Appareil photo de 12 mégapixels

Le design est assez particulier avec sur le haut un emplacement pour le haut-parleur, mais sur le bas un élément avec le même design est présent. Difficile de comprendre son intérêt pour l’instant. Sur le côté droit, le téléphone a un bouton ON/OFF. Mauvaise nouvelle pour certains, bonne nouvelle pour d’autres : le châssis est unibody et vous ne pouvez pas remplacer la batterie, car non accessible. Toutefois et contrairement aux Xperia S, un lecteur de cartes microSD sera présent. Une connectique microHDMI est également intégrée.

Le tout tourne encore sous Android 4.1.1 (Jelly Bean), mais rien n’affirme que le modèle définitif utilisera cette version plutôt qu’Android 4.2.