La version américaine du J Butterfly vient d’être annoncée lors d’un événement entre HTC et Verizon. A quand la déclinaison pour nous européens ?

Mise à jour : HTC France vient de nous indiquer que ce modèle ne sortirait pas en France, mais qu’il y aura bien de nouveaux téléphones LTE en 2013.

Le HTC J Butterfly a été annoncé il y a quelques semaines pour le Japon. L’écran de ce smartphone est le premier à franchir le cap du 1080p. Concrètement plutôt que d’avoir une définition HD (1280 x 720 pixels), le J butterfly a du FullHD (1920 x 1080 pixels) sur une dalle de 5 pouces. Nous savions qu’une déclinaison pour Verizon était prévue avec plusieurs fuites, où l’on voyait sur les côtés la célèbre couleur rouge de la série DROID.

Un événement se tenait aujourd’hui à New York pour présenter ce fameux téléphone, qui sera disponible à partir du 21 novembre pour $200 avec un engagement de deux ans chez l’opérateur américain. Le design est, comme à l’accoutumée chez HTC, différent des autres constructeurs, avec notamment un dos en polycarbonate unibody. Pour ce qui est des caractéristiques techniques, l’élément différenciateur est bien évidemment l’écran. Il mesure 5 pouces et se dote de la technologie Super LCD 3 (le premier modèle à en embarquer). La définition est donc du FullHD comme nous vous l’avons déjà dit et offre une densité de pixels de 440ppi. A titre de comparaison, les hauts de gamme actuels (dont le fameux Retina d’Apple) tournent autour de 320 ppi. HTC affirme qu’il possède de meilleurs angles de vues et qu’il est 50% plus lumineux que le Samsung Galaxy SIII. Le tout est protégé par un Gorilla Glass 2, afin de résister aux rayures et autres chocs du quotidien.

Qui dit Verizon, dit bien évidemment compatibilité avec le réseau LTE de l’opérateur (via une microSIM). Le reste de la connectivité est très complète : WiFi 802.11 a/b/g/n (2,4 et 5 GHz), Bluetooth 4.0 et apt-X, NFC, DNLA… Niveau puissance, le DROID DNA est à la pointe : processeur quadruple-coeur Qualcomm Snapdragon S4 Pro (APQ 8064 et MDM 9615M) cadencé à 1,5 GHz, qui s’appuie sur 2 Go de RAM. Malheureusement et comme sur les différents One X, il n’y a pas de lecteurs de cartes microSD, il faudra donc se contenter des 16 Go de la mémoire interne.

Qui dit HTC, dit bien évidemment dernière version de Sense avec Android 4.1 (Jelly Bean) et les améliorations sonores Beats Audio. Elles concernent à la fois le son émis depuis le haut parleur externe, mais aussi via le jack de 3,5 mm. Côté caméra, on retrouve un capteur de 8 mégapixels avec autofocus, ouverture f/2.0 et la possibilité de prendre des vidéos en 1080p. La fonction « Continuous Shooting » peut prendre jusqu’à 4 photos par seconde.

Sur l’avant, un capteur de 2,1 mégapixels est présent pour faire du 1080p, avec une ouverture f/2.0 et des angles de vue de 88°. Atout non négligeable, le téléphone dispose d’une touche physique pour prendre des photos et faire le focus. Tout comme sur les smartphones de Sony, elle permet de lancer l’application photo même si le téléphone est en veille.

Comparativement au Galaxy Note 2, le DROID DNA est plus fin, mais fait l’impasse sur un gros avantage du modèle de Samsung : la batterie. Alors que celle du Note a une capacité de 3100 mAh, le DROID DNA se limite à du 2020 mAh, qui n’est pas amovible, mais peut-être rechargée par induction. Le tout mesure 141 x 70.5 x 9.73 mm, pour 142 grammes.

Autres fonctionnalités :

  • HDMI via MHL
  • Compatible HTC Media Link HD
  • micro USB
  • Jeu Reign of Amira préchargé

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid