LibOn est disponible dès aujourd’hui sur l’App Store (iPhone) et début 2013 sur le Google Play (Android). Il s’agit d’une application née dans les bâtiments d’Orange Vallée, aujourd’hui une entité intégrée à Orange composée d’une cinquantaine de collaborateurs. LibOn, c’est une messagerie vocale intelligente qui intègre un répertoire ainsi de la VoIP. En effet, Orange vient de lancer une technologie qui rivalise avec son coeur de métier. Nous allons essayer de comprendre les tenants et les aboutissants. 

L’histoire de LibOn a commencé depuis plusieurs années, début 2010 l’équipe d’Orange Vallée avait lancé une bêta publique d’une application nommée On. Cette équipe – à l’époque bien plus modeste – avait la prétention de rendre votre téléphone bien plus intelligent en vous permettant de créer des cercles d’amis ou de connaissances, pour mieux gérer les différentes communications avec ces « cercles ». Exact, Google a re-utilisé cette notion de « cercle » dans Google+. L’utilisateur avait le choix de diffuser le contenu qu’il souhaite dans tel ou tel cercle, il faut avouer qu’Orange touchait à quelque chose d’intéressant. Ce contrôle de la « vie privée et des communications » fait sens, c’est clair et évident. Bref, ce passé n’est pas si lointain. En effet, LibOn possède la même « base line » que On, pour « Life is better on » que l’on peut traduire littéralement par « La vie est meilleure connectée ».

Répertoire unifié et intelligent

Ce qui est sûr, c’est que cette fameuse équipe d’Orange Vallée a passé du temps à réfléchir et tester, développer, déployer… En 2011, ils ont lancé sur l’App Store, « On VoiceFeed » : une messagerie vocale visuelle intelligente.

Comment ça marche ? Toujours dans le même esprit, cette solution permet de mieux segmenter ses contacts pour communiquer bien plus efficacement. De ce constat, ils ont mis en place des technologies pour pouvoir personnaliser sa messagerie en fonction de la personne qui vous appelle : vos amis, votre famille, vos collègues, vos clients… Avec des technologies classiques, mais aussi de l’ASR et du TTS. Evidemment, quoi de mieux de pouvoir recevoir ses messages vocaux par e-mail, le tout retransmis en texte (ASR) ? Voicefeed est finalement un condensé de technologie qui a pour seul objectif de rendre votre messagerie visuelle intelligente.

Une messagerie visuelle intelligente

Par exemple, il est possible d’enregistrer ses annonces d’accueil à la voix, comme on le fait traditionnellement, mais aussi et surtout sous forme de texte, avec la possibilité d’y inclure de façon dynamique le prénom et/ou le nom de l’appelant, lu à haute voix par le procédé de la synthèse vocale (TTS).

Avec toutes ces couches intelligentes, il en restait encore une à développer : la voix sur IP (VoIP). En effet, On avait la possibilité de devenir une solution de télécommunication complète. Vous aurez bien compris que l’objectif de cette équipe était d’arriver avant Google avec sa solution Google Voice, disponible qu’en Amérique pour le moment. Encore mieux, imaginez si cette solution était disponible pour tous les opérateurs et cela dans 80 pays dont les Etats-Unis. Un marché bien plus énorme que les 180 millions de clients actuels d’Orange ? Exact, mais ce n’est pas si simple.

De la VoIP

Orange l’a fait. Ils ont réussi à extraire un projet de leur équipe d’incubation et de R&D, LibOn a été lancé officiellement par Stéphane Richard (PDG d’Orange) lors de la grande messe téléphonique.

LibOn regroupe toute l’expérience ON et y ajoutant cette couche stratégique qu’est la VoIP. L’objectif est de rendre l’usage de la VoIP aussi évident que celui d’un appel GSM classique, même dans une toute autre dimension. Comme de nombreux logiciels de communication (comme iMessages d’Apple), LibOn reconnait automatiquement si vos contacts ont LibOn d’installé, autrement il vous sera possible d’appeler vos contacts à des tarifs réduits, ou de leur envoyer un SMS ou un e-mail directement. Bien sûr, avant de se lancer dans ce secteur concurrentiel et stratégique (Skype, Google Hangout), Orange a développé des technologies et des infrastructures pour proposer une qualité de service équivalente voire meilleure que la concurrence.

Après ce passage technologique et fonctionnel, l’autre enjeu était celui de l’expérience utilisateur. Il fallait rendre LibOn aussi simple qu’un SMS, aussi pratique qu’une application comme WhatsApp, aussi fluide qu’une conférence Google Hangout, mais dans une solution complète qui regroupe de nombreuses fonctionnalités. Vous savez certainement, qu’une application doit rester simple et stupide comme dit le dicton « KISS : Keep It Simple and… Short or Stupid ». Bref, on ressent donc beaucoup de réflexion et d’expérience dans cette interface utilisateur. Néanmoins, il faut être conscient qu’il s’agit finalement que d’un premier jet.

LibOn a le potentiel pour améliorer enfin notre expérience mobile, en regroupant intelligemment de nombreux usages. Cette application ouvre également de nouveaux horizons pour Orange, sans investir un seul centime en câblage et licence (ou presque). Bien sûr, cela nécessite d’installer des infrastructures dans au moins chaque continent, évidemment cela nécessite également des licences liées aux interfaces et aux technologies, néanmoins c’est beaucoup moins coûteux que devenir un vrai FAI. C’est tellement stratégique, que Microsoft (et Facebook), Google, Apple, les opérateurs et autres FAI, ou encore des constructeurs travaillent sur des solutions équivalentes. Néanmoins, peu travailleront efficacement avec du RCS, ces services sont interopérables et ils vont rapidement remplacer les solutions propriétaires comme Skype.

Bref, Orange bascule sur le plein IP, sans pour autant cannibaliser son travail de FAI et opérateur auprès de ses 180 millions d’abonnés. Cette stratégie s’inscrit dans le fameux « Rich Communication Services », une révolution silencieuse qui commence à émerger auprès de tous les acteurs du marché. RCS, c’est une une initiative mondiale pour déployer des services inter-opérateurs. Qu’est ce que cela nous apportera ? Une expérience au-delà de la voix et SMS avec de la messagerie instantanée ou chat, du partage vidéo en live et même du transfert de fichiers sur n’importe quel appareil, sur n’importe quel réseau, avec n’importe qui dans leur carnet d’adresses mobile (Facebook, Google, Live, etc.).

Comment Orange va gagner de l’argent ? Avec un modèle assez classique. Les communications entre utilisateurs LibOn seront gratuites, un modèle freemium. Pour les autres, il faudra débourser 2,70 euros/mois pour 1h de communication vers une trentaine de pays. Orange garde le même métier : gagner de l’argent avec la télécommunication.

La suite pour LibOn ? La version Android que j’ai pu tester mais avec une interdiction de vous fournir des captures sera disponible en bêta d’ici la fin de l’année. Le lancement officiel est prévu en début d’année 2013. Elle sera aussi complète que la version iOS… et même mieux sur certains aspects. En effet, les SMS seront directement intégrés dans l’application, ce qui n’est pas possible sur iPhone. Je suis persuadé que d’autres fonctionnalités seront encore mieux intégrées, comme la VoIP par exemple. Android permet de s’attaquer des couches basses du système – ce qui n’est pas possible sur iOS et Windows Phone. Pour les prochaines versions ? LibOn pourra permettre la visio-conférence (vidéo) et le transfert de fichiers. Ce qui lui permettra de devenir une des premières solutions complètes de Rich Communication Services (RCS).

Avec LibOn, Orange est en confrontation directe avec Google (Google Voice, Google+), Microsoft et Facebook (Messages, Skype) ou encore Apple (iMessages, FaceTime). Un projet ambitieux mais tellement stratégique pour Orange. Même si Orange a pris du retard en ne donnant pas assez de visibilité à ce projet jusqu’à maintenant, il est temps de développer ces nouveaux usages qui seront de profiter à fond des nouveaux débits qu’offre la 4G.

Plus d’informations sur le site de LibOn