Google a bien conscience que leur plus grosse problématique réside dans la sécurité et la propriété des données des utilisateurs. Afin de répondre aux différentes craintes, Google va désormais stocker les données des utilisateurs européens en Europe.

Google data-center

Saviez-vous qu’une trop grosse majorité des données de Google sont stockées aux Etats-Unis ? En particulier les données du service Google Drive, le cloud de Google. Saviez-vous également que la loi américaine (Patriot Act) permet aux autorités d’avoir un accès à ces données sans contraintes ? Effectivement, cela posait un gros soucis aux pays européens. Google a enfin réagi aux différentes critiques.

Désormais, les données « cloud » (Google App Engine, Google Cloud Storage, Google Cloud SQL et bientôt Google Compute Engine) des utilisateurs européens seront stockées en Europe. Vous pourrez faire le tour du monde et continuer tout de même d’y avoir accès (pas sûr que cela fonctionne en Chine). Etrangement, le service SaaS de Google, Google Apps, n’est pas concerné par ce changement. Google réagit après différentes critiques de la part des gouvernements européens mais également des professionnels et entreprises européennes.

Google ne donne pas plus de précisions, je me demande si ces données seront également dupliquées aux Etats-Unis…

Enfin, cette opération permettra également d’améliorer les temps d’accès aux serveurs à partir de l’Europe, surtout en heures de pointe.

Source : Google