BlueStacks a édité un logiciel capable de faire tourner des applications Android sur Windows et OS X (Mac). L’éditeur propose donc un portail avec pas moins de 500 000 applications Android adaptées à une utilisation tactile. De son côté, Microsoft a présenté Windows RT, une version très proche de Windows 8 mais qui ne profite pas de toute la logithèque Windows pour processeurs Intel (x86). Uniquement cantonné aux applications « ARM », Windows RT pourrait profiter des applications Android.

Si Android peut facilement tourner sur une architecture x86 et ARM – grâce à la machine virtuelle (Dalvik) qui a été portée récemment sur l’architecture Intel (Motorola RAZR i et son Intel Medfield) – ce n’est pas le cas des applications Windows qui ont été écrites pour la plupart pour tourner uniquement sur des architectures x86. Windows RT est donc limité au Windows Store, soit quelques milliers d’applications compatibles Windows 8 et Windows RT. Depuis la sortie de la Surface RT, un des points faibles souvent mis en avant reste la faiblesse de l’offre logicielle. 

De son côté, BlueStacks permet d’émuler une grosse quantité d’applications Android grâce au portage de Dalvik (machine virtuelle) sur Windows et OS X (Mac). Vous pouvez déjà vous lancer dans son installation sur Windows 7 et 8 ainsi que OS X. Pour Windows RT, il faudra désormais attendre que l’application soit soumise sur le Windows Store et validée par Microsoft. Cela serait une très bonne chose pour les utilisateurs Windows RT qui pourraient profiter de plus de 500 000 applications Android qui ont été conçues pour fonctionner avec une interface tactile.

C’est loin d’être la seule « information » Bluestacks. L’éditeur du logiciel vient de signer un gros partenariat avec le fondeur AMD, ils ont lancé l’AppZone AMD dans la foulée. AMD, c’est environ 100 millions d’ordinateurs actifs.

Bluestacks, c’est par ici !