Nous parlions récemment des Femtocell chez Orange. Aujourd’hui, c’est l’heure de la contre-offensive chez Free, qui annonce la disponibilité gratuite de ces boitiers améliorant la couverture réseau à domicile pour ses abonnés Freebox Révolution.

Freebox Révolution

Free, comprenez le groupe Iliad, n’est pas du genre à se laisser impressionner par les annonces de ses concurrents. La firme de Xavier Niel, habituée aux (plus ou moins) grands coups d’éclat, annonce la disponibilité de ses Femtocell réservées aux détenteurs de Freebox Révolution.

A quoi les Femtocells servent-elles ? Ces petites cellules utilisent la connexion data d’une box pour la transmettre par ondes radio à un téléphone. L’idée, c’est donc d’assurer (dans un environnement limité à une maison, par exemple), une meilleure couverture en matière de réseau mobile, lorsque les ondes passent mal le cap des vieilles pierres, ou dans des zones isolées.

Free assure avoir prévu son coup : « La Freebox Révolution a été conçue dès l’origine pour intégrer un boîtier Femtocell« , c’est à dire que l’accessoire sera inclus directement à la box, pour plus de discrétion. La simplicité devrait être de mise puisque les abonnés Free n’auront aucune manipulation à réaliser pour profiter du réseau déployé par la cellule lorsqu’ils se trouvent à proximité de la Freebox équipée. Ce n’est cependant pas exactement sur cet argument que mise Free, mais plutôt sur celui du prix : le fournisseur d’accès propose gratuitement à ses abonnés Freebox ADSL, Fibre ou VDSL2 sa femtocell, à commander depuis le site free.fr, dans la rubrique « Mon compte » (la commande sera activée dans le courant de cette journée du 20 juin). Le tout est gratuit, sous réserve tout de même d’une participation aux frais d’envoi à hauteur de 10 €.

Qu’en est-il de la concurrence ? Comme mentionné ci-dessus, Orange propose également sa Femtocell, mise en avant depuis quelques semaines mais pas gratuite : il faut débourser 79 € pour en profiter. Chez Bouygues Telecom comme SFR, qui revendique 200 000 utilisateurs du boîtier, la Femtocell est gratuite, mais parmi les offres low-cost, il faut tout de même noter que pour les offres RED, éligibles à la Femto, l’abonné devra débourser 99 € à l’activation. Free et Free Mobile misent donc sur un produit offert ou presque, mais associé à des abonnements mobiles à petit prix généralement exclus de ce type d’options gratuites. Et s’assurent une meilleure couverture réseau à peu de frais, réduisant l’itinérance vers le réseau Orange, dans les zones manquant d’antennes… en attendant d’en déployer de nouvelles.