Yahoo! vient d’annoncer la fermeture au fur et à mesure, et sur une période de trois mois, de douze de ses services, dont le moteur de recherche AltaVista. En parallèle, Google ferme lui aussi officiellement aujourd’hui Google Reader.

Yahoo Deal To Buy Tumblr

Yahoo! sait visiblement ce qui est bon pour vous. La société américaine a annoncé la fermeture de pas moins d’une douzaine de ses services pour “se focaliser sur l’essentiel et offrir à (ses) utilisateurs une expérience qui sied le mieux à leur vie quotidienne”. Ces fermetures interviendront sur une période de trois mois. La première victime, Yahoo! Axis, mise à mort le 28 juin dernier, est un plug-in qui a cessé de fonctionner, mais dont l’application continuera de vivre sans pour autant bénéficier de maintenance ni de mise à jour. A ce plug-in, s’ajoutent Bro et Citizen Sports, également fermés le même jour.

Mais c’est AltaVista, un des tout premiers moteurs de recherche sur le web, qui cessera d’exister et ce, à partir du 8 juillet prochain. “Nous voulons continuer à créer de beaux produits pour nos clients”, indique Yahoo! sur son blog.

En tout, 12 services dont voici la liste exhausitive :

  • Yahoo! Axis (28 juin)
  • Yahoo! Bro (28 juin)
  • Citizen Sports (28 juin)
  • Yahoo! WebPlayer (30 juin)
  • FoxyTunes (1er juillet)
  • Yahoo! RSS Alerts (1er juillet)
  • Yahoo! Neughboors Bera (8 juillet)
  • AltaVista (8 juillet)
  • Yahoo! Stars India (25 jullet)
  • Yahoo! Downloads Beta (31 juillet)
  • Yahoo! Local API (28 septembre)
  • Yahoo! Term Extraction API (28 septembre)

Il faut dire que depuis l’arrivée de Marissa Meyer à la tête de l’entreprise, plusieurs changements stratégiques ont été effectués. Yahoo! a par exemple racheté Tumblr à 1,1 milliard de dollars et tenté une acquisition de Dailymotion, sans succès. Le projet ayant avorté dès lors que le gouvernement français a considéré que le site était “un fleuron de l’économie française” et qu’il n’était pas question de s’en séparer au profit d’une société étrangère.

Google Reader aussi rend l’âme

Yahoo! n’est cependant pas le seul à fermer quelques-uns de ses services. Google adopte vraisemblablement la même stratégie. En revanche, si l’on peut être nostalgique de nos premiers pas sur la toile avec AltaVista par exemple, les décisions de Google laissent tout de suite place à l’incompréhension. Google Reader, l’agrégateur de flux RSS le plus populaire sur le web, ferme ses portes aujourd’hui. L’annonce a, par contre, été faite en mars dernier laissant aux utilisateurs du service le temps de trouver d’autres alternatives. Nous vous préparons d’ailleurs un dossier complet sur les lecteurs de flux RSS afin que vous puissiez trouver votre bonheur ailleurs.

Une infographie effectuée par Word Stream, rescense les principaux services Google fermés depuis 2006.

google-graveyard-2-590x2948 (1)