Android est libre et peut donc être aisément adapté à différentes machines sans trop de difficultés (pourvu qu’on ai, ou qu’on fasse, les pilotes qui vont avec, évidemment).

Il y a peu, Asus avait fait part de son intérêt et de sa volonté de tester Android sur des E-PC.

Apparamment, le fruit de ces expérimentation devrait voir le jour (ce qui est différent d’une commercialisation) dans deux mois. C’est une nouvelle qui devrait ravir la communauté des utilisateurs d’EEE.