NVIDIA avait fait grand bruit en début d’année en annonçant son nouveau SoC Tegra 4 ainsi que la Shield, une console portable propulsée par Android. Malheureusement, il est actuellement impossible d’acheter des appareils propulsés par cette nouvelle génération d’architectures, de plus, les constructeurs ne se précipitent pas pour l’intégrer.

Logo-Tegra-4

NVIDIA avait écoulé un grand stock de processeurs Tegra 3 grâce à un positionnement agressif ainsi qu’un très bon rapport qualité/prix. Par exemple, la Nexus 7 vendue à 199 euros est propulsée par cette architecture. 

Dans un marché de plus en plus concurrentiel, NVIDIA a des difficultés à entamer sa transition vers la quatrième génération de puces Tegra. En effet, Qualcomm a absorbé une grosse partie du marché grâce à ses processeurs Snapdragon (S200, S400, S600 et S800), une large gamme qui couvre une grande partie des appareils, dont les processeurs sont basés sur l’architecture ARM. De l’autre côté, des fondeurs tels que le Taïwanais MediaTeK ont débuté une offensive très convaincante sur le marché des smartphones et tablettes d’entrée de gamme, allant jusqu’à équiper des smartphones milieu de gamme grâce aux modèles MTK quadruple-coeur (MT6589). On parle même d’un processeur Octo-Coeur pour novembre 2013. Enfin, Intel a été particulièrement « bagarreur » dans ce secteur avec l’offensive mobile démarrée depuis quelques mois. Depuis, Intel multiplie les prises de parole autour de sa gamme « Atom ».

Chez NVIDIA, on ne s’est tout de même pas laissé faire. En effet, l’un des plus grands fournisseurs de processeurs graphiques, de cartes graphiques et de chipsets pour PC a présenté la gamme Tegra 4i afin d’équiper les smartphones « à moindres coûts ». Il faudra attendre début 2014 pour voir arriver les premiers smartphones équipés de cette puce.

Nvidia-Tegra-4-Family

Concernant le surpuissant Tegra 4, les premiers appareils qui seront équipés par cette puce devraient arriver dès la rentrée scolaire 2013. Par exemple, le HP SlateBook X2 : un “Transformer” sous Android et Tegra 4. Mais les constructeurs ne se bousculent pas devant la porte de NVIDIA, pour le moment la puce Tegra 4 n’occupe aucun smartphone « haut de gamme ».