Malgré un communiqué de presse daté d’aujourd’hui et annonçant la disponibilité du HTC Dream, le premier androphone en France, il semble que la possibilité de l’acheter soit tout à fait aléatoire. Certaines boutiques ne l’ont pas, d’autres prétendent ne pas l’avoir, d’autres encore le vendent. Bref, c’est à n’y rien comprendre.

Cette situation semble s’expliquer, d’après certains, par l’envoi d’une consigne de non-vente du G1 suivie de son annulation. Annulation qui n’aurait pas été prise en compte par toutes les agences.

Voilà qui ne fait pas propre.