NEC a annoncé que sa division smartphones allait être abandonnée, mais qu’une cellule de maintenance pour les terminaux NEC toujours en circulation allait être assurée.

780203_le-modele-de-smartphone-pliable-a-deux-ecrans-de-nec-presente-le-19-fevrier-2013-a-tokyo

La division smartphones de NEC a complètement été abandonnée. C’est ce qu’a annoncé aujourd’hui le constructeur japonais dans un communiqué. Confronté à une concurrence de plus en plus rude dans le pays du Soleil Levant, surtout de la part de Samsung et Apple et qui ont bien réussi à s’implanter, le groupe nippon n’a pu tenir le coup et a décidé de fermer sa division relative aux téléphones intelligents, afin de se concentrer sur les solutions d’entreprises, indique l’entreprise.

Aujourd’hui, NEC ne disposerait plus que de 5 % de parts de marché dans son propre pays, bousculé par les géants coréens et américains. Il indique toutefois que malgré cette fermeture, un service de maintenance sera encore assuré aux possesseurs de smartphones NEC toujours en circulation. Il a également déclaré que le secteur de la téléphonie ne sera pas totalement abandonné, avec une poursuite de la R&D dans le domaine des téléphones classiques ou ceux destinés aux seniors.

Pour rappel, fin 2012, NEC avait commencé à négocier avec Lenovo en vue de poursuivre un développement conjoint dans le domaine des smartphones. Ceci après un rapprochement de la firme japonaise et de Casio, qui lui-même avait fusionné avec Hitachi. NEC et Lenovo avaient finalement avoué leur mésentente sur l’ampleur de la participation du Chinois dans une société de joint venture. NEC a été parmi les premiers constructeurs à sortir des smartphones résistants à l’eau et à double écran sous Android.