Selon l’observatoire trimestriel des marchés des communications électroniques de l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes), le nombre de clients de la téléphonie mobile a augmenté de plus de 11 % en France au second trimestre par rapport à l’année passée. Mais ce sont surtout les offres sans engagements qui se sont développées. 

afp-archives-indranil-mukherjee-une-personne-tient-deux-telephones-portables

Les offres sans engagements ont le vent en poupe. L’Arcep vient de publier une nouvelle étude décrivant cette tendance encore récente du marché de la téléphonie mobile. En effet, les Français sont de moins en moins prêts à s’engager pour leur forfait. Ainsi, les utilisateurs de mobiles souscrivant à ce type d’offre représentent 39 % du parc d’abonnés au second trimestre, alors qu’ils n’étaient que 27 % l’année dernière à la même période.

mobile_france_q2_2

Par ailleurs, on note une augmentation globale du nombre de cartes SIM en France, qui atteint près de 75 millions à la fin juin. Cette tendance s’explique par la hausse du nombre de cartes SIM « classiques » soit post-payées et hors MtoM, et des cartes MtoM (Machine to Machine) qui permettent la communication entre plusieurs objets à l’aide de réseaux sans fil. On remarque en revanche que les cartes pré-payées séduisent de moins en moins depuis quelques années. A titre d’exemple, Bouygues Telecom, dont le nombre d’abonnés pré-payés avait largement chuté en 2012, a dernièrement choisi de déléguer ses formules B&You « à cartes » au MVNO Simyo.

 

sim-t2-2013-02

(photo : ©AFP/Archives / INDRANIL MUKHERJEE)