L’entreprise chinoise Lenovo pourrait bien proposer ses smartphones au marché européen dès l’année prochaine.

Lenovo

Lenovo voit grand. Après avoir conquis le marché des PC, smartphones et tablettes chinois, le constructeur asiatique voudrait s’attaquer au marché européen en proposant ses téléphones au vieux Continent. “Les premiers smartphones Lenovo pourraient être lancés en Europe de l’Ouest au deuxième trimestre 2014”, a déclaré au Figaro Gianfranco Lanci, patron Europe-Afrique-Moyen-orient de l’entreprise. Lenovo, qui pourrait bientôt présenter un smartphone équipé d’un processeur Qualcomm Snapdragon 800, occupe déjà une place de choix en Chine, où il détient près de 35 % des parts de marché. L’entreprise, qui “mise avant tout sur sa capacité de croissance organique”, occupe même la quatrième place mondiale des constructeurs de smartphones, juste derrière LG, avec 4,7 % de PDM au deuxième trimestre, selon Gartner.

Son succès en Chine, et maintenant en Indonésie et en Russie, lui a valu d’amasser une trésorerie de 3 milliards de dollars. Le groupe songerait même à racheter le constructeur en difficulté BlackBerry, qui explore des pistes de vente de son activité depuis la semaine dernière. Lenovo, qui a racheté la division PC d’IBM il y a quelques années, pourrait donc investir le marché du mobile professionnel, après celui des ordinateurs, notamment en Europe de l’Ouest, où l’entreprise ne vendait ses produits qu’aux entreprises jusqu’en 2012.

Quoi qu’il en soit, l’expansion de Lenovo est à suivre de très près. La société produit des terminaux de qualité et pourrait bien constituer un sérieux concurrent aux ténors du marché, notamment Samsung et Apple.