En Grande-Bretagne, le gouvernement souhaite interdire les téléphones de petite taille pour empêcher les prisonniers de les introduire en prison, grâce à des techniques… très peu catholiques !

$T2eC16VHJIIE9qTYKJ1!BRiZU8yPkg~~60_35

la bêtise humaine, ou plutôt son inconscience, n’a pas de limite et le gouvernement britannique l’a bien compris. Conscient de l’existence de quelques téléphones portables infiltrés dans les prisons du pays, l’exécutif britannique a décidé de bannir les terminaux de petite taille en forme de clés de voitures de luxe (Bentley, Ferrari, BMW…). Les téléphones, de taille minuscule, comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessus, étaient introduits dans les maisons de correction via une technique subtile, dont visiblement seuls les scélérats ont le secret. En effet, ces méchants brigands cachaient leurs dispositifs, ô combien précieux dans le milieu carcéral, dans leur rectum. On ne sait pas si le gouvernement voudrait combattre cette pratique, clairement anti-hygiénique, pour des raisons de sécurité au sein des geôles ou pour préserver la santé des détenus, les téléphones n’étant pour la plupart pas étanches à l’eau (pour les laver, et c’est là que l’on vous demandera de faire preuve d’imagination… ou pas !).

Capture d’écran 2013-08-22 à 17.06.14

Ces téléphones, de construction chinoise, sont vendus sur eBay pour environ 70 euros et disposent généralement d’une bonne autonomie. Cette option couplée à la taille du terminal, suscite donc naturellement l’intérêt d’un prisonnier, soucieux de garder contact avec le monde extérieur.

Ceci rappelle inévitablement l’histoire de cette jeune brésilienne de 19 ans, qui a décidé d’avaler son smartphone (visiblement un Samsung) au lieu de répondre aux demandes répétées de son petit ami, qui voulait lire ses messages. Rassurez-vous, la jeune fille a été immédiatement transportée à l’hôpital où on a pu lui extirper le terminal de l’estomac. On ne nous dit toutefois pas si son couple a été sauvé ou pas…

1377159735teileiphone-avalei