The Phone House est “en deuil”. L’intersyndicale du revendeur a annoncé l’organisation d’une “journée de deuil”, demain mercredi, pour pousser les décideurs à offrir une meilleure rémunération aux 500 salariés restants de l’entreprise.

The Phone House

Cette journée de deuil consiste pour les salariés du groupe à rester devant les magasins, grilles fermées. Cette grève devrait se prolonger le jeudi et vendredi prochains également. En cause, “la direction propose moins d’un mois (0,6) d’indemnité de licenciement par année d’ancienneté”, explique à l’AFP un responsable syndical. Cette mesure jugée inacceptable, a provoqué l’ire des syndicalistes à l’issue d’un comité d’entreprise qui se tenait lundi au siège social de l’entreprise.

Pour rappel, The Phone House a annoncé l’arrêt en 2014 de ses activités de vente de téléphones portables et de forfaits téléphoniques, touchées de plein fouet par la crise économique. The Kase, une enseigne et marque d’accessoires pour appareils mobiles a annoncé en août la reprise de 114 magasins Phone House en France ainsi que 416 salariés. Il reste aujourd’hui 501 employés qui n’ont pu être reclassés, et qui semblent être exposés à un licenciement abusif, selon les syndicats FO, CGT, CFTC et CFE-CGC, réunis en intersyndicale.