L’architecture ARM devrait s’adapter pour fonctionner sous 64 bits et supporter 4 Go de RAM en 2014. De quoi contrer l’offensive d’Intel.

arm-processor

Le changement dans le monde des processeurs est en marche. L’architecture ARM, déjà largement adoptée sur les terminaux mobiles, souhaite s’élargir davantage. Ainsi, nous apprenons qu’en 2014, les chips passeront à un design en 64 bits et la possibilité d’utiliser plus de 4 Go de RAM sur les appareils haut de gamme.

Alors qu’on vient tout juste d’assister à la présentation des Samsung Galaxy Note 3 et Note 10.1, terminaux équipés d’un Snapdragon 800 avec 3 Go de RAM, l’entreprise en charge de l’architecture ARM des processeurs annonce l’arrivée des 4 Go pour l’année prochaine. Cette architecture, qui n’a pourtant pas fonctionné sur les appareils sous Windows, à l’image de l’échec de Windows RT, s’est pleinement épanoui auprès des terminaux Android et iOS.

Ce que vient d’annoncer à CNET, Noel Hurley, vice-président chargé du marketing et de la stratégie de ARM, s’apparente plus à l’architecture x86 des PC. Les prochains processeurs devraient donc apporter une puissance accrue à tous les niveaux. Ceci fait inévitablement penser au processeur A7 présenté hier sur le nouveau smartphone d’Apple, l’iPhone 5S. Celui-ci fonctionne sous 64 bits et peut donc supporter jusqu’à 4 Go de mémoire vive, mais est-ce le cas ? Probablement pas. Apple, qui n’a pas l’habitude de communiquer sur la RAM de ses smartphones, aurait eu du mal à quadrupler la mémoire vive de son smartphone…

Quoi qu’il en soit, si l’architecture ARM nous propose d’apporter plus de puissance avec une consommation en énergie moins importante, un meilleur affichage des pages web, de la vitesse de streaming ou encore les performances dans les jeux, nous serions les premiers à en tirer profit. Rendez-vous donc en 2014 pour voir quels constructeurs seront les premiers à adopter cette technologie.