BlackBerry a adressé une lettre ouverte à ses clients, fans et supporters dans laquelle le fabricant se veut rassurant. En effet, le Canadien assure à son public qu’il peut “continuer à compter sur lui”, dans cette lettre dans laquelle il présente quelques arguments destinés à prouver que la marque n’est pas au crépuscule de sa vie.

Capture d’écran 2013-10-15 à 11.18.39

L’entreprise ajoute qu’elle « bénéficie d’une trésorerie substantielle » et qu’elle n’a « aucune dette. ». Des changements sont d’ailleurs en cours pour renforcer le nom de la marque. « La restructuration que nous avons initiée a pour but de diminuer nos dépenses de 50 %« , ajoute le communiqué, qui n’aborde toutefois à aucun moment une possibilité de reprise par des tiers.

BlackBerry, en péril financier ces derniers temps, risque néanmoins de se faire racheter. Des noms comme Samsung, Cisco ou encore Google circulent comme éventuels repreneurs. Mais FairFax, le fonds de pension canadien, reste tout de même le candidat le plus crédible avec une offre de 4,7 milliards de dollars.

Dans sa lettre, BlackBerry semble vouloir dire que malgré toutes les spéculations qui entourent le futur de l’entreprise, celle-ci restera toujours auprès de ses clients et que la qualité de son service restera intacte. Concernant les “gros titres que vous avez pu lire dans la presse, permettez-nous de rétablir la vérité”, peut-on lire sur la lettre. Suit alors un discours sur la fiabilité du nouveau système d’exploitation de BlackBerry, mais quasiment rien qui puisse augurer un meilleur avenir pour la marque.

Quoi qu’il en soit, nous espérons que la firme canadienne réussira son redressement, ne serait-ce que pour voir se poursuivre l’évolution du service, qui reste tout de même l’un des plus performants pour les professionnels.