L’Arcep a finalement donné son accord à SFR pour commencer à faire des tests de 4G dans le métro parisien. Il reste toutefois certaines règles que l’opérateur doit respecter afin de mener à bien son expérimentation.

Métro

SFR pourra commencer à effectuer des test de 4G dans le métro parisien suite à l’accord de l’Arcep, Autorité de régulation des communications électroniques et des postes. L’opérateur au Carré Rouge avait sollicité l’Autorité pour commencer une expérimentation dans ce sens, et notamment à la station de la Défense. Les test, encadrés par l’Arcep, se feront sur un canal de 10 MHz dans la bande 1800 MHz, que SFR exploite dans le cadre du déploiement de son réseau.

Toutefois, l’Autorité a souhaité poser ses conditions : “la mise en œuvre du réseau décrit à l’article 1er par la société française du radiotéléphone ne doit pas provoquer de brouillages préjudiciables aux autres utilisateurs de fréquences”, indique l’Informaticien. Ceci en obligeant SFR à utiliser uniquement les fréquences couplées 1728-1748 et 1833-1843 MHz.

Cette expérimentation ne signifie pas forcément que l’opérateur finira par déployer son réseau 4G dans les tunnels parisiens. Néanmoins, un accord avait été signé l’année dernière entre SFR et la RATP afin de déployer progressivement la 3G et la 4G dans les stations parisiennes dans un avenir qui reste, jusque-là, encore incertain.

Cette annonce intervient après celle de la RATP le mois dernier, qui affirmait que l’on pourra se connecter à la 3G/4G dans le métro d’ici 2015.

© Photo Steve Calcott