Plus d’un million et demi de Français ont été séduits par la 4G. Le temps pour nous de revenir sur les chiffres annoncés par les opérateurs.

4G-Orange-SFR-Bouygues

Deux ans après l’attribution des licences de la 4G et un mois et demi après le déploiement officiel de la technologie par les opérateurs en France, le nombre d’utilisateurs atteint aujourd’hui 1,6 million de clients. Ils sont répartis comme suit :

Si la performance de Bouygues Telecom peut étonner, sachant que le troisième opérateur s’est lancé dans l’aventure plus tard que ses concurrents, il faut rappeler que seule la moitié de ses 500 000 clients sont de nouveaux abonnés, l’autre moitié ayant migré de la 3G à la 4G ; Orange, de son côté, comptait déjà 350 000 abonnés 4G en septembre, auxquels il a ajouté 150 000 abonnés ces dernières semaines. Le groupe a également pu convertir son réseau 2G en 4G, avec une intervention spéciale de l’Arcep, le régulateur des télécoms. Pour sa part, le groupe explique en marge de la publication de ses résultats trimestriels que ces performances dont dues à une couverture de la population plus importante (63 %), des forfaits fournis en données et une gamme riche en smartphones 4G subventionnés. Bouygues Telecom a donc tout intérêt à poursuivre sur ce chemin, surtout avec un Free qui grignote de plus en plus de parts de marché (11 %).

Du côté d’Orange, on attend “un  million d’abonnés 4G d’ici à la fin de l’année”, explique aux Echos Delphine Ernotte, directrice générale d’Orange France. “La 4G, c’est 50 % de consommation supplémentaire, principalement en vidéo et en cloud.” Ceci au moment où Bouygues Telecom et SFR négocient toujours leur mutualisation de réseaux et pendant que Virgin Mobile et NRJ Mobile commencent à proposer des forfaits 4G, en utilisant toutefois les antennes des opérateurs principaux. Chez Bouygues, les initiatives se multiplient, à commencer par la location de ses antennes 4G au Full MVNO Virgin Mobile (NRJ Mobile a opté pour Orange), et par le lancement d’offres d’essai destinées à convaincre les plus réticents.