Sony vient d’officialiser sa première mémoire flash 2-en-1, c’est à dire une micro clé USB dotée d’un port classique d’un côté, et d’un port USB de l’autre. Le Nippon vise ainsi les smartphones ou tablettes ne disposant pas d’une mémoire extensible.

Clé USB Sony

Nous évoquions il y a quelques jours l’accessoire fabriqué par une start-up parisienne, la clé PK K’2, dont l’aspect double-face autorise une connexion USB et micro-USB. Sony officialise un accessoire du même ordre, en USB 2.0, destiné à partager et à sauvegarder les données de l’utilisateur sur ce petit périphérique depuis des terminaux tournant sous Android de sa version 4.0.3 à 4.3. Comprenez que, pour le moment, les Nexus mis à jour ne pourront pas utiliser cette clé USB, même si une compatibilité avec Android 4.4 KitKat est d’ores et déjà prévue.

Rien de nouveau hormis cela, ci ce n’est que la clé de Sony lui offre la fonction USB OTG (On-the-Go), c’est-à-dire qu’elle peut envoyer des données vers le smartphone ou la tablette. L’accessoire, destiné à être transporté, est doté d’un corps en métal et sera proposé dès janvier 2014 sur le portail en ligne de la marque au prix de 19,99 dollars en 8 Go, 29,99 dollars en 16 Go et de 62,99 dollars en 32 Go. Un prix somme toute assez élevé par rapport au tarif auquel les cartes microSD sont désormais facturées.

Toutefois, malgré leur prix, ce type de clés USB revêt un indéniable intérêt, ne serait-ce que parce que, limitation des coûts oblige, les extensions de mémoire font défaut sur nombre de smartphones. On pense par exemple au Moto G, très abordable à 169 euros, mais doté de seulement 8 Go de mémoire, ou même au Nexus 5. Des offres de stockage en cloud viennent certes palier cette limitation, mais nécessitent une connexion Internet en 3G/4G ou WiFi… Mais qui complique parfois la vie aux voyageurs souhaitant sauvegarder leurs données. Sony, lui, n’est pas concerné, puisque l’on trouve des ports microSD sur ses appareils, mais vise justement les faiblesses de ses concurrents.