Le marché des serveurs équipés de puces ARM pourrait connaître un sacré bond en avant dans les prochaines années. L’arrivée du 64-bits y serait pour quelques chose.

hp-serveur-arm

Les serveurs équipés de puces ARM pourraient connaître une croissance phénoménale lors des quatre prochaines années, indique une estimation d’IHS. Les ventes passeraient de 20 000 (prévues cette année) à plus d’un million en 2017, notamment grâce à l’arrivée du 64-bits. Cette croissance correspondrait à un bond compris entre 150 et 180 % par an et, à terme, à une multiplication des ventes par plus de 50 fois.

En 2017, ces serveurs dotés de processeurs ARM, confinés jusque là uniquement aux marchés mobile et embarqué, pourraient donc prétendre à 5 % de part de marché mondiale.

Si ces chiffres relèvent uniquement de l’hypothèse pour le moment, IHS estime que des entreprises comme Nvidia, Samsung ou encore Qualcomm pourraient être capables de fournir des serveurs embarquant des CPU à base d’ARM lorsque le marché deviendra plus mature.