Wiko et B&YOU sont désormais partenaires. Le revendeur sino-français veut offrir des smartphones accompagnés de forfaits adaptés à tous les budgets.

B&You

C’est décidément l’effervescence chez les opérateurs ces derniers temps. Les opérateurs low-cost liés aux grandes enseignes en France ont tous annoncé la 4G pour leurs forfaits sans engagement. Et voilà que Wiko annonce avoir noué un partenariat avec B&You, l’opérateur à bas prix de Bouygues Telecom, pour “proposer à ses clients un téléphone et un forfait adaptés à leurs besoins et à leur budget”. Initialement présenté comme un partenariat stratégique, l’accord se présente plutôt comme un test de B&You sur les produits de marque Wiko.

Wiko, un revendeur sino-français de smartphones basé en France, n’a plus peur du qualificatif de marque blanche. Après ZTE, qui livrait B&YOU et Bouygues Telecom en général en smartphones commercialisés sous la marque de l’opérateur (notamment avec les BS 402 qui est en fait un ZTE Blade Q Mini), l’opérateur low-cost semble se tourner vers une société un peu plus “française” même si celle-ci ne l’est plus qu’à hauteur de 5%.

Nous sommes fiers de nous associer à un partenaire d’envergure tel que B&YOU”, indique Julien Lidoine, directeur commercial de Wiko. Et il semble même que Wiko n’ait pas peur de la concurrence : “l’objectif de Wiko est de démocratiser les téléphones haut de gamme grâce à des prix accessibles”, ajoute Lidoine en faisant probablement allusion aux derniers nés de la marque à savoir les Darkfull et Darkside.

Pour l’heure, ni le revendeur ni l’opérateur n’ont communiqué sur les détails de ce partenariat. On parie toutefois sur l’arrivée l’année prochaine d’une gamme de smartphones chez B&YOU, signée non pas par le fabricant mais par l’opérateur, du moins pour un premier essai.

Autre point important, Wiko ne commercialise aucun smartphone 4G pour le moment. En effet, Tinno (l’ODM derrière Wiko) utilise des processeurs MediaTeK, des SoC qui ne sont pas compatibles 4G (LTE).

A lire :