Au CES 2014, Sony, le constructeur des consoles PlayStation, a donné de plus amples détails de PlayStation Now, un service de streaming qui entend propager le jeu sur tout supports.

playstation-now-CES 2014-CESImaginez un monde où vous entamerez une partie sur votre télévision, la poursuivrez sur votre mobile à la pause de midi puis la finirez le soir sur votre tablette. C’est le fond du projet de PlayStation Now. Il s’agit d’un service de streaming qui permet de jouer sur plusieurs supports. Au CES 2014, PlayStation annonce pour le moment une compatibilité sur ses consoles PS3, PS4, PS Vita ainsi que sur certaines télévisions Bravia. La maison mère, Sony, semble disposée à s’affranchir de la barrière des marques. Comme l’indique Peter Jamshidi, le directeur de la planification stratégique de Sony, « notre but est de proposer une qualité de jeu Playstation quel que soit le support. »

En réalité, Sony rentabilise son investissement dans Gakai, racheté en juillet 2012 pour 380 millions de dollars. Le résultat de cet achat se retrouve dans PlayStation Now : le jeu est généré via de puissants serveurs distants puis renvoyé en streaming via une simple connexion internet. Ce qui rend donc le jeu dépendant de la bande passante, d’où certains lags durant la démonstration du service au CES 2014. Une version bêta fermée sera lancée fin janvier pour une ouverture du service espérée à l’été prochain aux Etats-Unis. L’Europe attendra un peu plus longtemps.

Si ce nouveau service de streaming se concrétise et rencontre le succès, Playstation et ses concurrents n’auront plus à se soucier de la vente de leurs consoles. Mais c’est bien le but de la manoeuvre, car celui qui détiendra le service de streaming fera payer un abonnement à chacun de ses joueurs. A noter que Nvidia travaille aussi sur des problématiques similaires. GameStream, par exemple, génère un streaming en local (par un PC équipé d’une carte Nvidia) sur tout les écrans de la maison.

Un essai de Playstation Now par Cnet :

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid