Nvidia.. c’est une longue et interminable histoire.. On connait Nvidia pour ses processeurs et puces graphiques. Depuis quelques temps nous connaissons les projets de l’entreprise et, croyons-le ou non, mais ils ont bien décidé de se bâtir une muraille très haute, un avenir qui pourrait en effrayer certains, un avenir qui pourrait bien jouer un rôle particulier dans l’évolution technologique d’un futur proche, le futur de demain.

Pour se souvenir un peu des acteurs principaux, et, se plonger brièvement dans l’entreprise. Nvidia a été fondée à Santa Clara en 1993 par :

  • Jen-Hsun Huang, ancien employé de LSI Logic et d’AMD (en tant que designer de microprocesseurs), qui est aujourd’hui le PDG d’Nvidia.
  • Chris Malachowsky, ancien employé de Hewlett-Packard et de Sun Microsystems, qui a le statut de Vice-Président.
  • Curtis Priem, ancien employé de Sun Microsystems, actuellement Directeur Technique.

Nvidia a su essuyer de nombreuses épreuves mais elle a aussi connu beaucoup de succès donc l’un de ses tout premiers et importants chiffres en février 2002 avec plus de 100 millions de processeurs graphiques écoulés.

A ce jour, le fabriquant reste en bataille continuelle et directe avec son concurrent principal « AMD » qui n’est pas indifférent et continue de suivre cette évolution en 2010 en proposant une carte graphique plus performante. Ça devient complexe quand l’entreprise reprend l’avantage en se miniaturisant à l’intérieur de terminaux mobiles qui nécessitent une autre approche, une autre course à la compétition pour l’un des leader mondiaux du rêve éveillé.

Nous avons eu vent récemment par Pierre Lecourt, Rédacteur de Blogeee.net que Jen-Hsun Huant, le PDG chez Nvidia a tenu une interview à Laptopmag en expliquant que la Tegra 2 était « La puce la plus adaptée pour les téléphones mobiles du futur » et notamment certaines tablettes qui l’équipent déjà. Nous y reviendrons un peu plus tard dans l’article.

Dans cette inverview, Jen-Hsun Huant a déclaré que le Tegra 2 était plus performant que l’Atom Z6 d’Intel sur les capacités multimédia et devant le processeur de l’iPad que l’entreprise ne se gêne pas de taquiner en le jugeant de peu ambitieux. Cette seconde génération de Tegra serait une solution innovatrice pour les terminaux mobiles du futur.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Une vidéo rapide montrant les avancées technologiques d’une interface Tegra 1 sur un portable de marque Mobinnova. Huang ne se gêne pas non plus dans cette interview quand il souligne l’Atom Z6 comme une tentative de concurrence frontale de la part d’Intel. Il est vrai que les puces Atom ont un énorme handicap de départ en comparaison aux puces ARM : leur rétrocompatibilité avec Windows comme le souligne Pierre.

D’autres points éloquants : une puce x86 n’aura jamais la possibilité de soutenir un système de 8 processeurs capable de répondre à plusieurs demandes précises au moment voulu. Le Tegra 2, lui, aurait la capacité de gérer tout ça, ce qui en fait la meilleure architecture sur la totalité ou presque tout les points. Une autre citation interessante de Pierre qui mérite d’être rappelée en soulignant cette fois-ci un retour dans le passé avec les architectures Amiga et Atari qui avaient à l’époque, pas un mais plusieurs éléments de calcul dédiés au graphisme et au son qui offraient des performances bien plus convaincantes que beaucoup de PC.

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=2McPMFE1F4A&feature=player_embedded]

Un grand marché s’offre à Nvidia, que d’autres pourront suivre difficilement. La réputation de l’entreprise est déjà faite depuis de longues années et l’arrivée du Tegra dans les tablettes le confirme avec des terminaux parfaitement taillés pour une approche plus expansive avec des tablettes qui peuvent déjà lire du contenu multimédia vidéos, audio d’une très haute définition et très certainement l’arrivée de jeux que d’autres architectures basées à partir d’une autre politique d’assemblage et de gestion de ressources différentes ne pourront offrir.

L’approche de l’entreprise vis à vis d’Adobe est également assez intéressante puisque la puissance des composants permettrait au Flash de fonctionner sans aucun ralentissement.

Huang quant à lui ne croit pas en la mort du Flash qui se ferait dépasser par le HTML5 dans un futur proche. Il soulève également un autre point important : l’arrivée prochaine d’AMD avec sa plateforme « Nile » en forçant Intel a proposer une puce Atom à double coeur pour continuer a rester leader, forçant à son tour Nvidia à proposer la solution Optimus pour les futurs netbooks. En revenant rapidement du coté d’AMD, ils n’ont pas de soucis à se faire vu que leur technologie offre un tout avec une puce embarquée nativement d’un chipset ATI qui connaitra aussi que de faibles contraintes.

Pour Nvidia, et plus précisément Android, Mike Rayfield, le responsable de Tegra avait annoncé au Mobile World Congress que la solution Nvidia Tegra 2 pourrait être à terme ne pas être destinée qu’aux tablettes mais également aux smartphones et plus précisément « aux smartphones Android ». Il n’avait pas oublié de souligner un idéal pour les puces Tegra 2 et les premiers exemples qui arrivent sur le marché pour ce troisième trimestre 2010 risquent d’être plus que déroutant … en effet Rayfield a déclaré que c’était l’année de la tablette en faisant écho à Huang le PDG de l’entreprise.

Plus précisément en ce qui concerne les smartphones, Rayfield a confirmé que Tegra commencerait à apparaître dans le cours du troisième trimestre et que Tegra 2 arrivera plus vers le 4ème trimestre, y comprit sur une prochaine génération d’appareils Android. Il dit également avoir un peu mis de coté la plateforme de Google en se concentrant sur Windows Mobile/CE en admettant qu’il avait aussi sous estimé la rapidité d’Android mais que l’arrivée du fabriquant dans la course se concrétiserait sans doute par un très bon départ.

Rayfield n’était pas moins désireux de s’essayer à la compétition au MWC. Il a aussi fait quelques croquis avec Qualcomm et apparemment certains n’en seraient pas très heureux. Intel n’a pas été mentionné, mais l’autre compétiteur sur le marché, Texas Instrument l’a été, et Rayfield a déclaré que Nvidia lancerait une nouvelle génération de Tegra chaque année alors qu’il faut à Texas Instrument plusieurs années pour passer de l’OMAP 3 à l’OMAP 4.

Il pense aussi que Nvidia a l’avantage d’une année en terme de capacités graphiques et technologies vidéo de différence à Qualcomm et Texas Instrument.

Aujourd’hui le Tegra 2 est déjà intégré dans plusieurs terminaux Android, qui sont pour l’instant au stade de « prototype » et d’autres seront commercialisés plus tard dans l’année :

Aigo N700

Ce terminal est équipé d’un processeur ARM Cortex A9 à 1GHz couplé avec 512 Mo de mémoire, ainsi que d’une puce NVIDIA Tegra 2. Un grand écran tactile de 7 pouces capacitif avec une résolution de 800×480 pixels, elle sera disponible en 4, 16 et 32 Go avec Android 2.1. Un port USB, un slot microSD (qui supporte les cartes 32Go) avec une sortie HDMI 1080p.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

ICD Gemini

Simple dans ses courbes et arrondis, bien plus grand . On le trouvera accompagné d’un processeur Nvidia Tegra 2 à 1Ghz à la sauce Android, un écran de 11,2″ qui intègrera la vidéo 1080p, ainsi qu’Adobe Flash 10.

La version Android reste totalement inconnu mais on s’attend à des prouesses, quelques caractéristiques supplémentaires, 3G+ et Wi-Fi 802.11 nAPN 5 Megapixels avec Auto-Focus, un autre APN 2 Megapixels Auto-Focus en face, suivi dun slot SD Card afin d’augmenter la mémoire de 4Go interne, pour terminer avec une batterie 40Wh amovible.

MSI Harmony

Très peu de caractéristiques sur cette tablette qui avait été présentée au CES de Las Vegas en janvier dernier. La Gemini ICD possède un écran tactile de 10″, une puce Nvidia Tegra 2, le Wifi et la 3G, la version Android en démonstration est du 2.1 (Eclair).

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Toshiba – Compal

Petit et maniable, encore une tablette qui nous fera envie ! Très peu d’informations ont été fournises, elle était présentée au CES par Nvidia. Cette tablette est pour l’instant à l’état de « Prototype » embarquant également du Nvidia Tegra 2 avec un écran de 7″, elle tourne Android (version inconnue) et Windows 7.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Un succès garanti ? C’est trop tôt pour le dire mais Nvidia pourrait bien changer la donne … Si succès il y a, baisse des prix il y aura.

On peut donc en déduire que le grand public sera directement touché ce qui pourrait faire réfléchir les concurrents afin de proposer des solutions encore plus abordables.