Muffi Ghadiali était l’un des premiers employés de l’entreprise, membre incontournable dans le projet de console OUYA aussi pour son développement que pour sa commercialisation. L’entreprise semble vouloir faire du ménage avant de se lancer dans le développement de nouveaux produits.

Ouya

Créée par OUYA, la console du même nom était l’une des toutes premières du genre : petite, économique (99 dollars en vente aux États-Unis), financée par crowdfunding, elle avait été lancé en vente au détail en juin dernier. Après avoir œuvré à sa création et commercialisation, Muffi Ghadiali quitte donc l’aventure, comme le révèle le site TechCrunch. La nouvelle a été confirmé par OUYA sous la forme d’un communiqué : “Nous avons avons décidé de faire quelques changements, incluant le départ de Muffi Ghadiali, personne clé dans le lancement de la console OUYA. Comme on doit s’y attendre, OUYA est une entreprise en constante évolution et nous devons adapter en conséquence.

Le père de OUYA a t-il été poussé sans ménagement vers la porte ? Il est vrai que sa console tournant sous Android Jelly Bean n’a pas rencontré son public : le temps qu’elle arrive dans les salons, ses performances étaient déjà dépassées, tandis que son catalogue de jeux peine toujours à convaincre. TechCrunch avance de son côté que la décision de quitter l’entreprise était celle de Muffi Ghadiali et non celle de son employeur. Quoiqu’il en soit, ce départ imposera à OUYA de trouver de nouvelles idées pour ses prochains produits.