La mort de Google Reader, entérinée à l’été 2013, a laissé la place à quelques lecteurs de flux RSS dont le fameux Feedly, disponible en versions gratuite et pro, ou encore Digg Reader et consorts. Le dernier entrant sur le marché des readers n’est pas un sombre inconnu mais plutôt un service existant depuis le milieu des années 2000 : Netvibes.

Netvibes

Netvibes n’est pas neuf, et se présentait comme un écran d’accueil web sur navigateur entièrement personnalisé, et notamment destiné à des clients professionnels. Un système de reader existait déjà chez la firme, mais propose désormais des fonctions beaucoup plus abouties le hissant au niveau des autres readers du moment. La firme, rachetée par Dassault Systèmes en 2012, propose un affichage en responsive design censé s’adapter à tous types d’écrans, c’est-à-dire les ordinateurs, les tablettes ou les smartphones, même s’il semblerait que certains formats pèchent encore un peu.

Netvibes

Classique dans la forme, le reader de Netvibes propose notamment une vue Mosaïque magique regroupant des photographies issues des flux suivis par l’utilisateur, et adapte leur format à la taille de l’écran, selon l’orientation des clichés. Pour le reste, on pourra afficher des articles complets, trier les informations affichées par dossiers ou articles sauvegardés, mais aussi importer ou exporter des OPML et manier le site via des raccourcis clavier. Le reader est gratuit, mais propose deux formules payantes : la première, baptisée VIP, donne accès à une assistance technique pour 29,90 euros par an et la seconde, plutôt orientée vers les professionnels, privilégie des outils de veille intelligente et sociale facturés 499 euros par mois.

Lire : Les alternatives à Google Reader