Petite nouvelle dans le grand paysage de la téléphonie mobile française, l’opérateur Free Mobile annonce qu’il va intégrer l’Italie dans son forfait à 19,99 euros, ce qui permettra aux voyageurs d’échapper aux frais d’itinérance.

arrivee-free-mobile-bien-fmi

 

Certains ont déjà fait la mauvaise expérience des frais de roaming après leur retour de l’étranger. D’autres ont prévu le coup en coupant l’itinérance des données mobiles lors de leur voyage. En effet, peu d’opérateurs incluent les destinations touristiques dans leurs forfaits. En règle générale, la gratuité du roaming s’achète comme une option, ce qui correspond à un coût supplémentaire. Free Mobile avait sauté le pas en intégrant les Antilles françaises (Guadeloupe, Martinique, Saint Barthélémy et Saint-Martin), la Guyane et le Portugal dans son forfait de base. Ce dernier inclut désormais l’Italie. La gratuité du roaming concerne à la fois les appels, les SMS & MMS et l’internet mobile 3G.

Il serait bien illusoire de penser qu’il n’y a pas de conditions à cette ouverture (voir la grille tarifaire ici). Tout d’abord, une limite sur le nombre de jours : 35 jours pour profiter de cet avantage, pas plus. Si vous dépassez cette limite, les frais de roaming reviennent. Autre condition, avoir 60 jours d’ancienneté. Enfin, il faudra également se limiter au volume de données vendu dans votre forfait : 3 Go pour la 3G. Pourquoi ces conditions ? Free souhaite éviter un effet d’aubaine en se ménageant un critère d’ancienneté, ce qui évitera que les clients souscrivent l’offre avant de partir puis résilier en revenant de voyage. La limite de jours permet évidemment à Free Mobile d’empêcher les résidents permanents des zones concernées de bénéficier du forfait.

Pour finir, on peut noter que Free Mobile cherche la différenciation. Depuis son arrivée sur le marché, le 4ème opérateur de réseaux mobiles a tiré les prix des forfaits vers le bas, forçant ses concurrents à s’aligner sur ses offres. Aujourd’hui, les tarifs sont quasi identiques entre opérateurs. Ce sera donc à celui qui proposera le maximum d’avantages qui arrivera à faire la différence (comme par exemple, le service de location de smartphones). Il est donc certain que Orange, Bouygues Telecom et SFR ne resteront pas inactifs face à cette annonce.