Larry Page vient d’annoncer la vente de Motorola Mobility à Lenovo, un des plus grands fabricants de PC au monde. Un rachat qui coutera 2,91 milliards de dollars (soit environ 2,1 milliards d’euros) à Lenovo, une somme peu importante face aux 12,5 milliards de dollars que Google avait dépensés en 2012 pour l’achat de Motorola Mobility.

Lenovo-Motorola

Ce n’est pas si étonnant que cela, Lenovo s’intéressait à de nombreux acteurs de la mobilité afin d’accompagner son internationalisation. Larry Page vient de confirmer le rachat à travers un article officiel sur le blog de Google.

Pour rappel, Google avait acheté Motorola Mobility pour 12,5 milliards de dollars en 2012. Nous ne connaissions pas les raisons exactes du rachat, même si Google semblait particulièrement intéressé par le portefeuille de brevets de la marque américaine. Néanmoins, malgré des fermetures de plusieurs antennes et une restructuration de sa nouvelle filiale, Motorola continuait à perdre des centaines de millions de dollars chaque trimestre. Entre temps, Motorola a commercialisé le Moto X et le Moto G : deux smartphones Android commercialisé aux États-Unis et dans quelques pays européens (dont la France).

Nous ne savons pas ce que comprennent les « 2,5 milliards de dollars ». Les différents rapports sont assez contradictoires sur la présence des fameux brevets dans la transaction. Reuters indique que seule une petite portion des brevets ferait partie du lot vendu à Lenovo, tandis que China Daily assure que plus de 10 000 brevets y seraient inclus.  Google, dans son article, assure qu’une « grande partie » des brevets restera chez Google.

Enfin, l’accord doit être validé par les autorités américaines et chinoises, cela peut prendre du temps, comme l’indique Larry Page.

 

Lenovo, un ogre affamé

Fondé en 1984 par des ingénieurs, Lenovo a acquis de nombreuses entreprises pour son développement : la branche PC d’IBM (première acquisition d’une entreprise américaine par un groupe chinois) ou encore l’Allemand Medion. Ces différentes acquisitions ont permis à Lenovo d’entamer une internationalisation à marche forcée depuis les années 2000.

lenovo1

Depuis, le fabricant Lenovo continue à se développer. Lenovo vient tout juste d’annoncer des chiffres impressionnants pour 2013, et il a annoncé une restructuration assez importante en quatre divisions : PC, mobile, entreprise et Cloud. Considéré par certains acteurs comme le plus grand vendeur de PC (au côté de HP), Lenovo souhaite désormais se diversifier au-delà de la construction d’ordinateurs. Dernièrement, Lenovo a annoncé l’achat de la branche serveurs x86 d’IBM pour 2,3 milliards de dollars.

android-lenovo-vibe-z (2)

Côté mobile, Lenovo avait officialisé le Vibe Z lors du CES 2014. Le Lenovo Vibe Z n’est autre qu’un produit à mi-chemin entre un smartphone et une tablette composé d’un grand écran tactile de 5,5 pouces abritant la technologie IPS-LCD en très haute définition (soit 1080 x 1920 pixels). En outre, le produit est épaulé par un processeur quadri-cœur de la série Snapdragon 800 (Krait 400) à 2,2 GHz, suivi par une puce graphique (GPU) de la gamme Adreno 330. Il possède aussi 2 Go de RAM, 16 Go d’espace de stockage interne et un emplacement dédié au micro-SD (jusqu’à 32 Go).

Ce dernier produit est surtout un des premiers smartphones à être commercialisé en dehors du continent asiatiques, en effet, il sera commercialisé Le Lenovo Vibe Z sera commercialisé courant février en Indonésie, Malaisie, Thaïlande, Arabie Saoudite, Émirats Arabes Unis et aux Philippines, à 549 dollars (450 euros environ).

Google a annoncé officiellement que Lenovo gardera la marque Motorola Mobility, et fera cohabiter les deux marques côte à côte.  Une stratégie que l’on a pu observer avec le rachat de la branche ThinkPad d’IBM, dans le marché du PC.

 

Une partie du post officiel de Larry Page traduit à la volée en français

Nous venons de signer un accord pour vendre Motorola à Lenovo pour 2,91 milliards de dollars. Comme il s’agit d’ une étape importante pour les utilisateurs d’Android partout , je voulais expliquer les raisons de la vente en détails

Nous avons acquis Motorola en 2012 afin d’alimenter l’écosystème Android par la création d’un portefeuille de brevets solide pour Google. Au cours des 19 derniers mois, Dennis Woodside et l’équipe Motorola ont fait un travail formidable pour réinventer l’entreprise. Ils se sont concentrés sur la création d’un petit nombre de smartphones (avec une grande valeur), des smartphones que les consommateurs aiment. Le Moto G ou encore le Moto X, et je suis très excité au sujet de la gamme de smartphones pour 2014. Et sur ​​le côté de la propriété intellectuelle , les brevets de Motorola ont contribué à re-équilibrer le jeu, des bonnes nouvelles pour les utilisateurs et tous les partenaires d’Android.

Mais le marché des smartphones est super compétitif (…). C’est pourquoi nous pensons que Motorola sera mieux servi par Lenovo  qui est une entreprise de smartphones qui croit rapidement et le plus grand (avec la plus forte croissance) fabricant de PC dans le monde. Cette décision va permettre à Google de consacrer son énergie à stimuler l’innovation à travers l’écosystème Android, pour le bénéfice des utilisateurs de smartphones partout dans le monde. (…) cela ne signifie pas un grand changement (…)  Nous sommes enthousiasmés par les possibilités de construire de nouveaux produits étonnants pour les utilisateurs au sein de ces écosystèmes émergents.

Lenovo dispose d’une l’expertise dans l’écosystème Android (…) Ils ont beaucoup d’expérience dans le matériel, et ils ont une portée mondiale . En outre, Lenovo a l’intention de garder la marque distincte de Motorola, tout comme ils le faisaient quand ils ont acquis ThinkPad d’IBM en 2005. Google conservera la grande majorité des brevets de Motorola, avec lesquels, nous continuerons à défendre l’ ensemble de l’écosystème Android.

L’accord doit encore être approuvé aux États-Unis et en Chine, et cela prend généralement du temps . (…). Je suis incroyablement impressionné par tout ce que l’équipe Motorola a pu réaliser (…).