Nokia semble vouloir acquérir Trolltech pour 103 millions d’euros. L’objectif de cette acquisition est clairement de vouloir combattre Google sur son terrain. Mais pas que ça…

Pour des raisons nombreuses, le marché est rempli de nombreuses entreprises produisant des solutions Linux OS ciblées sur le téléphone mobile : chaque entreprise à l’espoir de mordre les parts de marché de Microsoft, Symbian OEM et d’autres plates-formes propriétaires. Des sociétés telles que Access, Purple Labs, Open Plug, et OpenMoko Mizi Research se sont imposés, au cours des deux dernières années avec leur positionnement basés sur Linux, comme solutions alternatives à la politique « fermée » des plates-formes Windows Mobile et Symbian/S60.

Trolltech est un peu une anomalie dans le secteur de la mobilité, car il fournit la plate-forme Linux OS en combinant cela à l’expédition des produits, et des recettes. Cependant, la mobilité ce n’est que 20% du CA de la marque, malgré une croissance importante. On pourrait penser qu’il n’y a que Qtopia qui intéresse Nokia, mais ne se voilons pas la face.

qtopia.jpg

Qtopia est une interface graphique développée par Trolltech, basée sur la bibliothèque Qt pour systèmes embarqués. Qtopia intègre les outils standard de gestion de données personnelles (PIM) : contacts, calendrier, notes,… On retrouve ce système sur quelques PDA, mais aussi des téléphones portables.

qtopiaphone.jpg


Comme on le disait précedemment, il n’y a pas que ces terminaux…. les librairies QT de TT sont la base de KDE et de tant d’autres softwares opensource multi plate-forme. Pour certaines, cette acquisition aura des répercussions qui vont au-delà.

Il ne faut donc pas réduire la portée de cette acquisition au seul monde des smartphones.

Imaginez que Nokia développe une suite PC, qui pourrait s’intégrer sur pleins de logiciels : Outlook, Thunderbird ou même Koffice.

trolltech_qpe_diagram.gif


On peut même penser que l’intérêt de cette acquisition peut porter sur le sujet des royalties de WinCE, ce rachat pourrait éviter à Nokia de payer ces royalties leur du développement d’applications.

Il est clair, que toutes ces ses idées ne sont que des spéculations, mais si ce rachat est une bonne chose pour Trolltech, qui ne s’en sortait pas de son OPA il y a deux ans et qui multipliait les levées de fonds,  c’est aussi une très bonne chose pour Nokia.

Concrètement, cette acquisition est susceptible de conduire à l’introduction d’autres téléphones Nokia basées sur Linux dans les prochaines années. Pour Symbian, ce sera un gros revers et leur part de marché  va rapidement décliner si Nokia commence à développer ses périphériques sous Linux. Cependant, rappelons que Nokia est propriétaire à 49% de Symbian, ce rachat pourrait être aussi une façon d’améliorer son système S60, et donc sa compétitivité.

Même si l’objectif annoncé de Nokia, est de favoriser le développement d’applications, d’améliorer ses interfaces utilisateurs, et de combler le fossé technologique. On peut clairement se demander si Symbian, ne va pas finir par devenir le Palm de demain.

La guerre du marché, et même des marchés, a commencé, espérons que ce soit les clients qui triomphent au final.