La librairie électronique Kobo s’est bien portée en 2013. Non seulement le service a gagné des lecteurs, mais a aussi augmenté son chiffre d’affaires.

Kobo-utilisateurs-tablettes-2013-Rakuten

Il y avait, en 2012, 12 millions d’utilisateurs de Kobo (selon le rapport financier de Rakuten de la même année). Fin 2013, le chiffre avoisinait les 18 millions de clients : la librairie électronique, rachetée en novembre 2011 par le géant japonais des services en ligne, continue de gagner des lecteurs. Cela tient au fait que l’application Kobo est installée par défaut sur les produits de la marque (comme sur ses tablettes-liseuses Kobo Arc 10 HD) mais aussi au fait que le service est en téléchargement libre sur Google Play, voire préinstallé dans des appareils de constructeurs tiers (tel Acer). Vous l’aurez donc compris, constater une progression du nombre d’utilisateurs de Kobo ne signifie pas forcément un accroissement des ventes des terminaux de lecture propres à la marque. Et bien sûr, manquent encore les statistiques concernant les utilisateurs actifs de Kobo. 

Côté chiffre d’affaire, Kobo poursuivait sa progression au dernier trimestre de l’année 2013 en termes de vente de contenus. Le propriétaire de Kobo, Rakuten, affirme qu’il était en hausse de 44 % par rapport au chiffre d’affaire du quatrième trimestre 2012. Nombreux sont ceux qui ont vu dans le service Kobo un Kindle-buster face à la concurrence d’Amazon. Avec une croissance régulière du nombre de ses utilisateurs, Kobo pourrait bien être un adversaire de choix pour croiser le fer avec le géant américain. D’autant plus que Rakuten poursuit la diversification de ses activités, avec notamment le récent rachat de Viber pour 900 millions de dollars.

Kobo-utilisateurs-tablettes-2013-Rakuten-revenu