ZTE sera, comme tous les ans, présent sur un large stand au Mobile World Congress de Barcelone. Peu d’informations ont pour le moment fuité au sujet des plans du Chinois, qui tease dans un communiqué ses prochaines annonces. Il s’agira notamment d’une phablette 6 pouces et d’un nouveau smartphone sous Firefox OS.

ZTE Grand Memo

Le ZTE Grand Memo de première génération.

Les années se suivent et, à vrai dire, se ressemblent chez ZTE, du moins au Mobile World Congress. La marque avait dévoilé en février 2013 son premier Grand Memo (alias StarXtrem chez SFR), une phablette dotée d’une interface conçue pour simplifier son utilisation à une main, qui sera suivi cette année par un Grand Memo II dans la même veine. Pour le moment, le Chinois a simplement indiqué que son appareil arborerait une diagonale de 6 pouces (contre 5,7 pouces en HD 720p pour sa précédente génération) ; espérons que l’on pourra compter au passage sur une montée vers un affichage HD 1080p. Quoi qu’il en soit, ZTE promet un design « ultra slim », c’est-à-dire une phablette particulièrement fine.

Deuxième appareil au moins à faire ses débuts au MWC, le ZTE Open C, soit le nouveau porteur de l’OS de Mozilla, Firefox OS. Celui-ci disposera de Firefox OS 1.3, sa toute dernière version en date. Il prendra la suite du ZTE Open lancé l’an dernier, en entrée de gamme ; nul doute qu’il conservera le positionnement tarifaire de son prédécesseur.

ZTE ne devrait pas s’arrêter à ces deux annonces, puisqu’il sera également question d’une nouvelle version de son interface baptisée MiFlavor 2.3, mais aussi de la marque Nubia que nous avons pu découvrir au dernier CES de Las Vegas. La montre connectée BlueWatch devrait être de retour, baptisée Grand Watch, à moins qu’il s’agisse d’un produit différent plutôt que d’un simple changement de nom.

 

Reconquérir des parts de marché

Pour ZTE, le MWC reste un enjeu capital. La marque a en effet vu ses ventes baisser de plus de 7 millions d’unités entre 2012 et 2013, passant de 67,3 millions à 59,9 millions de téléphones écoulés en un an. Il s’agit donc de montrer des appareils à même de concurrencer deux concurrents de poids, Huawei, actuellement troisième vendeur de smartphones dans le monde, mais aussi Lenovo qui, de cinquième, pourrait fort grimper les échelons grâce au rachat de Motorola Mobility, actuellement en cours de validation.

Ses produits Firefox OS, destinés avant tout aux pays émergents, sont une manière d’atteindre une part de marché croissante en termes de volumes, la dernière étude IDC évoquant un peu moins de 400 000 terminaux sous Firefox écoulés en 2013, mais comptant sur 2,5 millions de ventes en 2014. Là encore, ZTE devra faire face à la concurrence exercée par une firme chinoise d’ampleur, Alcatel One Touch, également présente dans le monde du panda roux.