Bouygues Telecom s’apprête à déployer son réseau LTE-A, plus puissant que la 4G « classique », dans les villes de Bordeaux et de Lyon. 

01596174-photo-logo-bouygues-telecom

La LTE-Advanced fait doucement parler d’elle depuis le déploiement massif de la 4G en France. Cette version « advanced » est en fait une 4G plus puissante du fait qu’elle s’opère notamment sur deux bandes passantes. Bouygues et SFR la testent régulièrement et ont atteint respectivement des puissances de 160 et 174 Mbps en débit descendant. Orange a annoncé hier qu’une batterie de tests allait être mené à Bordeaux, en utilisant, en plus des habituelles fréquences, celle de 3,5 GHz (les autres opérateurs se servent jusque là des bandes en 2600, 1800 et 800 MHz) pour tenter d’atteindre le débit descendant de 300 Mbps que la théorie est censée leur conférer. Actuellement, rappelons que la 4G de catégorie 4, au mieux disponible chez nous, assure des débits descendants jusqu’à un maximum de 150 Mbps.

Mais c’est bel et bien Bouygues Telecom qui a prit une longueur d’avance concernant le LTE-A. Par le biais d’un communiqué de presse, l’opérateur annonce qu’un déploiement commercial de ce réseau interviendra au second trimestre de l’année 2014, lorsqu’il proposera les terminaux 4G compatibles avec le LTE-A. Il explique : « Bouygues Telecom poursuit ses investissements dans la 4G en ouvrant commercialement, dès le mois de juin, son réseau LTE Advanced dans les villes de Bordeaux et Lyon. ». Le délai entre l’annonce et le déploiement s’explique par le fait que « les terminaux doivent être équipés d’une « puce » capable de réaliser l’agrégation des bandes passantes ». A noter que le LTE-A fonctionne en reliant deux bandes parmi celles disponibles, car plus la bande est large, plus le débit est important.

On apprend également que l’opérateur a atteint un débit de 182 Mbps en octobre 2013. A l’heure actuelle, Bouygues se targue de couvrir 63 % du territoire français en 4G, mais il faudra attendre un bon moment avant de voir un déploiement massif du LTE-A.