HP ne fait plus seulement des imprimantes et des ordinateurs. La mobilité, c’est assez important de nos jours. Le fabricant s’est donc élancé dans la course des terminaux situés à mi-chemin entre la tablette et le smartphone avec la présentation, sur son stand du MWC de Barcelone, des phablettes Slate VoiceTab 6 et 7.

HP-voiceTab-6-7-MWC-2014

Deux tailles pour deux phablettes jumelles. Mis à part de la taille de l’écran, elles se ressemblent énormément. Commençons donc par la plus petite, la phablette HP Slate VoiceTab 6, pour, vous vous en doutez, la version 6 pouces.

HP-voicetab-6-7-MWC-2014

C’est un format 6 pouces qui occupe, comme vous pouvez le voir, déjà bien la main. Pas sûr que cette grande taille donne envie de l’utiliser comme smartphone. Caisson en aluminium et écran IPS HD (1280 x 720 pixels). Remarquez les deux haut-parleurs de façade, assez similaire à ce que fait HTC sur ses smartphones. La phablette emporte un capteur frontal de 2 mégapixels et un capteur arrière de 5 mégapixels.

 

HP-voicetab-6-7-MWC-2014

Écran éteint, on a vraiment l’impression d’avoir affaire avec un bel et grand écran. Mais lorsque l’on ranime la phablette, on s’aperçoit bien qu’il y a une limite dans l’affichage. C’est dommage pour HP : la mode du moment, c’est plutôt des écrans qui s’étendent au maximum sur la surface des appareils électroniques.

HP-voicetab-6-7-MWC-2014

Hissez les couleurs !

HP a souhaité investir le secteur des phablettes Android car il s’agit d’un secteur grandement profitable. Et là où le fabricant s’est « fait plaisir », c’est dans la gamme de couleurs proposées par sa phablette : il y a en pour tous les goûts.

HP-voicetab-6-7-MWC-2014

Côté hardware, la phablette dispose d’un processeur Marvell PXA1088 quadruple-cœur cadencé à 1,2 Ghz couplé à 1 Go de RAM. Pour la mémoire, la phablette embarque 16 Go de stockage, extensible par carte micro SD (32 Go). A notre sens, HP s’est pris les pieds dans le tapis en proposant la version 4.2.2 Jelly Bean. Sur le stand du MWC, les démonstrateurs assurent que les deux phablettes auront droit à Android 4.4 KitKat sans toutefois préciser la date de l’update. L’interface utilisateur reste donc assez classique, il ne semble pas HP ait inséré de surcouche spécifique.

HP-voicetab-6-7-MWC-2014

Les deux phablettes sont compatibles 3G+. Les deux versions sont dual-SIM. Dans certains pays, il sera possible de profiter du HP Pass qui vous permettra d’obtenir (gratuitement) une enveloppe data 3G de 250 Mo pendant les 2 ans qui suivent l’achat. On signale également que les deux phablettes auront droit à une compatibilité LTE (4G)… aux États-Unis.

HP-voicetab-6-7-MWC-2014

Enfin, terminons par là, la version 6 pouces est alimentée par une batterie de 3000 mAh, ce qui est plutôt bien.

La phablette HP Slate VoicePad 7, la grande sœur

HP-voicetab-6-7-MWC-2014

Pour le coup, en main, la version 7 pouces occupe vraiment l’espace. Et pourtant, le testeur se défend pas mal  ! Il n’y pas vraiment grand chose de plus à rajouter sur cette phablette car son hardware est en tout point identique à celui de sa petite sœur. La différence principale se situe dans son écran : dalle IPS toujours HD et d’une définition de 1280 x 800 pixels. Les angles montrent quelques faiblesses et les bords d’écran sont toujours conséquents.

HP-voicetab-6-7-MWC-2014

HP-voicetab-6-7-MWC-2014On peut dire un mot de la connectique : un port jack 3,5, un port USB, du Wi-Fi (b/g/n) et du bluetooth. C’est toujours une question récurrente chez les phablettes de cette taille : utiliser cet engin pour téléphoner vous collera t-il la honte en public ? Quoi qu’il en soit, si vous l’achetez, sentez-vous libre d’utiliser une oreillette bluetooth.

HP-voicetab-6-7-MWC-2014

Achevons la prise en main avec les prix conseillés par HP. 229 euros pour la version 6 pouces, 249 euros pour la version 7 pouces. Bien que les produits démontrent quelques faiblesses au niveau des écrans (angle de vue, bords larges) et de l’OS (Jelly Bean), la promesse de HP de passer ses produits sur Android 4.4 KitKat pourrait bien être un argument déterminant pour motiver l’achat de ses phablettes, si, bien sûr, cette promesse est bien honorée.