L’opérateur Bouygues Telecom a annoncé le lancement prochain d’une offre ADSL qui devrait redéfinir le marché de l’Internet fixe en France. A seulement 19,99 euros/mois, Bouygues Telecom a décidé de passer à l’offensive, pour gagner des parts de marché mais aussi limiter le développement de Free.

Capture d’écran 2014-02-26 à 10.43.52

Mettre fin au monopole de Free sur les petits portefeuilles. Voila l’objectif des trois grands opérateurs que sont Orange, SFR et Bouygues Telecom. L’opération a déjà débuté avec la création des forfaits sans engagement pour les offres mobiles, et une réduction du prix des abonnements. C’est maintenant sur le terrain de l’ADSL que s’oriente la bataille, et l’opérateur évoque déjà « une baisse historique des prix ».

Bouygues a présenté ce matin à 10h30 sa nouvelle offre, qui prendra effet à partir du 3 mars. Il s’agit donc d’une offre ADSL 3P (téléphonie fixe et TV) à 20 euros par mois. A ce tarif là, l’offre comprend de l’ADSL, de la TV (165 chaînes) et des appels illimités. Il s’agit bien entendu d’une offre triple-play qui n’a pas grand chose de low-cost. La différence, c’est son prix : 14 euros de moins que le prix moyen de marché.

Objectif : tuer la vache à lait de Free Mobile

La stratégie de Bouygues est en tout cas très réfléchie. En venant concurrencer Free sur le terrain du low-cost, il espère tuer la vache à lait de son ennemi et désacraliser l’image de la société de Xavier Niel. Cela permettra à Bouygues Telecom de ralentir le développement de Free dans le mobile. Bouygues Telecom espère dépasser les 20 % de parts de marché et les 5 millions de clients, avec cette offre agressive.

L’offre sera commercialisée au 3 mars, mais ne sera pour le moment disponible que dans les agglomérations de plus de 100 000 habitants, ce qui représente quand même 12 millions de personnes. Les concurrents vont en tout cas devoir s’adapter rapidement. A priori, Bouygues Telecom n’a pas fini de nous surprendre : « Des innovations technologiques seront annoncées au 2e trimestre 2014« .

Attendons la réponse de Free… la contre-attaque ne devrait pas tarder.