Très belle photo, bien nette, vraisemblablement prise à Barcelone par un Oppo Find 7. L’image a été postée sur le compte Weibo de la marque Oppo. L’exhumation des métadonnées révèle une résolution très élevée : 8160 x 6120 pixels, ce qui nous amène à 49,3 millions de pixels. En attendant une éventuelle confirmation de cette particularité, est-il vraiment nécessaire de se surenchérir dans cette course aux pixels ?

Oppo-Find-7-50M

Il y a énormément de contradictions dans cette image : elle aurait été prise à Barcelone (le dimanche 23 février) alors que l’immatriculation du véhicule nous emmène en Floride. Cette même photo aurait été, selon les métadonnées, prise par un Oppo Find 7, dont la sortie officielle aura lieu le 19 mars prochain. A ce moment, Oppo avait teasé la sortie d’un smartphone doté d’un écran de 5,5 pouces (définition 2560 x 1440 pixels, 538 ppi et une autre version avec un affichage HD), équipé d’un processeur Snapdragon 800 couplé à 3 Go de RAM. Les rumeurs sur son capteur faisaient état d’un capteur photo dorsal de 13 mégapixels. A chaque rumeur, son fond de vérité (ou non) : on ne cessera de rappeler la facilité de manipulation des métadonnées. Mais si le capteur du prochain Oppo Find 7 monte bien à 50 mégapixels, ce dernier surpasserait celui du Nokia 1020 (41 mégapixels).

On peut noter que les capteurs de qualité prennent souvent de la place sur le capot des terminaux. Or, sur les différentes images en fuite sur le Oppo find 7, rien n’indique la présence d’un tel capteur : le capot du smartphone est lisse, sans déformation notable due à la présence d’un capteur photo de si haute résolution. Mais comme le fabricant est en train de teaser la sortie de deux version de son Oppo Find 7, on peut imaginer qu’une déclinaison pourrait accueillir un tel capteur.

Des photos de plus en plus lourdes, quelle utilité ?

En réfléchissant plus sur le sujet de la photo haute résolution dans les terminaux mobile, il faut légitimement se poser la question de l’utilité de tels dispositifs. Pensons-y : plus le capteur monte en qualité, moins vous aurez de mémoire disponible pour vos fichiers. Et à quoi sert-il de prendre des images d’une telle qualité si c’est pour les compresser lors de leur export sur le Web ? Et puis, l’expérience nous apprend que le nombre de pixels ne fait pas la beauté de la photo : lorsque Sony a sorti son Xperia Z1 (et son capteur 20 mégapixels), le Japonais a dû apporter des correctifs au niveau du firmware pour améliorer le traitement photo. Ne faisons pas du nombre de pixels un critère d’achat infaillible, il faudra toujours éprouver les capteurs (et leur traitement) pour savoir ce qu’ils valent vraiment.

La montée en qualité des photos rejoint celle de l’enregistrement vidéo en 4K. Là aussi, la question du stockage se pose. Ce qui fait bien évidemment l’affaire des sociétés spécialisées dans les cartes mémoire, dont le fameux SanDisk qui a profité du MWC pour dévoiler une micro-SD de 128 Go capable de supporter d’encombrants fichiers. Et pensons que pour mettre à profit un capteur de 50 mégapixels, s’il est bel et bien authentique, Oppo devra apporter les preuves que son équipes de R&D est capable d’apporter des fonctionnalités logicielles exploitant pleinement les qualités de son capteur photo.