Comme Samsung, Nokia suit de très près la tendance des objets connectés. Et si la société Finlandaise n’a encore rien annoncé de précis à son sujet, le récent dépôt d’un brevet sur une nouvelle technologie basée sur le regard et le mouvement de la main laisse entrevoir des lunettes connectées made in Nokia très prochainement.

lunette nokia

Concrètement, ce brevet décrit une méthode permettant d’utiliser le regard et les mouvements de la main de l’utilisateur pour entrer en interaction avec un « écran proche de l’œil » (Near to Eye Display ou NED, une technologie breveté l’année dernière par Nokia). Sur des lunettes bourrées d’électronique, une première caméra s’occupe de surveiller un œil pour savoir où est fixé le regard, tandis qu’une seconde caméra s’occupe de surveiller les mains du propriétaire des lunettes. En fonction des mouvements de la main et de l’œil, il est possible de faire bouger un curseur sur un écran monté sur des lunettes. La description du brevet est la suivante :

« Cette invention comprend d’abord un procédé. Elle permet de suivre le regard d’un utilisateur à l’aide d’une première caméra. La position du regard détermine la position d’un curseur sur un écran proche de l’œil (NED) ainsi que son déplacement. Quand le mouvement du regard est détecté comme peu mobile voire immobile, une seconde caméra s’occupe d’observer le mouvement d’une main de l’utilisateur et exécute une tâche supplémentaire. »

Sur le principe, cette technologie est différente de ce que propose Google. Contrairement aux Google Glass, il n’est pas question d’interagir avec l’écran par la voix, nu même, pourquoi pas, par une surface tactile posée sur les lunettes, mais uniquement par le mouvement de l’œil et de la main. Si le principe est original sur le papier, on se demande néanmoins comment il est possible de naviguer correctement sur un écran fixé à des lunettes uniquement par le regard. Vu que cette technologie est encore à l’état d’un dépôt de brevet, il n’est franchement pas certain que Nokia sorte un quelconque produit cette année. Au CES de l’année prochaine, peut-être ?