Nous avons eu l’occasion de prendre en main l’Acer Stream alias Liquid 2, un androphone haut de gamme qui en a dans le ventre comme vous allez le voir.

Pour commencer, quelques informations exclusives : l’Acer Stream sera disponible dès la fin juillet aux alentours de 500 euros avec deux versions différentes.

Aux premiers abords, cet Acer Stream ne ressemble à aucun autre téléphone. Il est fin, plus fin que le HTC Desire. Son écran est de 3,7 pouces AMOLED avec une technologie tactile touch true (jusqu’à 10 points) et une résolution de 800 par 480 pixels. Son processeur est un Qualcomm Snapdragon cadencé à 1 Ghz, comptez 512 mo de RAM pour la première version et 2 Go de RAM pour la seconde version (oui, vous avez bien entendu).

Grâce à un puce graphique dont je ne connais pas les caractéristiques pour le moment, il est capable d’enregistrer/encoder de la vidéo en HD 720p via la caméra 5 mégapixels (flash + mise au point) et est équipé aussi d’un port HDMI « mini » pour sortir un flux vidéo de 720p voir 1080p (j’ai besoin d’une confirmation) sur sa télévision. Pour une expérience multimédia complète, via le jack 3,5mm, l’Acer Stream peut sortir du son Dolby Surround.

Je pense que je vous ai convaincu, l’Acer Stream est un smartphone haut de gamme avec des caractéristiques impressionnantes.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Ce n’est pas tout, Acer a développé (comme nous le savions) une home dédiée à l’Acer Stream qui va bouleverser vos habitudes. En effet, la home d’Acer est très fournie mais sa prise en main est tout de même assez aisée.

Première nouveauté, l’écran de déverrouillage possède des widgets que vous pouvez personnaliser/bouger… on est bien plus loin qu’un simple outil de notification. Les bureaux sont donc directement accessibles, sans déverrouiller son téléphone.

Une fois le téléphone déverrouillé, l’écran se divise en deux parties. La première partie est composée de trois parties qui cachent des carrousels historiques et médias, ainsi qu’une horloge. Juste en dessous, dans la seconde partie, se trouve un menu de raccourcis d’applications qui permet d’accéder ensuite à un vrai menu comme nous en avons l’habitude.

Ce n’est pas terminé, un second mode que je vais appeler « exposé » permet de basculer sur plusieurs bureaux où vous allez pouvoir gérer toutes les connexions… Comme je vous avais prévenu, il s’agit d’une interface très complète (même trop ?).

Une interface qui cible bien sûr les utilisateurs intensifs « touche à tout » qui vont pouvoir tout gérer du bout du doigt et tout personnaliser.

Pour terminer, j’ai trouvé que le Acer Stream avait une très bonne finition, bien mieux que l’Acer Liquid, Acer a beaucoup travaillé sur les détails. La prise en main est similaire au Samsung Galaxy S ou encore au HTC Desire, un grand écran, des grosses caractéristiques, un téléphone fin et un poids très discret. Sous Android 2.1, avec de telles caractéristiques on peut d’or et déjà dire qu’il tournera sans problèmes sous Android 2.2.

Je reviens très bientôt avec quelques détails en plus et une prise en main un peu plus posée après cette présentation à chaud.