Les administrations américaines sont autant de forteresses détenues par BlackBerry. Mais ces dernières pourraient bien céder sous les coups de boutoirs donnés par Samsung et LG. Il y a quelques jours, une source technique rattachée à la Maison Blanche révélait que l’administration serait actuellement en train de tester de nouveaux terminaux… de marque sud-coréenne.

Obama-blackberry-LG-Samsung

Sommes-nous aux prémices d’un changement d’époque dans la première Administration américaine ? Nous le sommes, selon le Wall Street Journal. Ce dernier rapporte les propos d’une source travaillant à la Maison Blanche. « De nouveaux appareils sont en cours d’essai » par l’équipe technologique de la Maison Blanche et par l’Agence des communications, une unité militaire chargée des communications du président Barack Obama et de son équipe. Un porte-parole du secrétariat d’État à la Défense a botté en touche en déclarant que des équipes testent et utilisent « une variété d’appareils de téléphonie mobile« , sans confirmer un essai de nouveaux smartphones.

Quels sont ces terminaux ? Selon la taupe du Wall Street Journal, il s’agirait de smartphones sud-coréens de marque Samsung et LG. Un camouflet pour BlackBerry, qui, en tant que fournisseur officiel de l’Administration américaine et d’autres agences gouvernementales, s’était ménagé une place de choix en ces lieux. Toutefois, l’implantation éventuelle des nouveaux terminaux étrangers n’est pas encore décidée. Selon l’informateur du Wall Street Journal, les tests débutent à peine, ce qui repousse « à plusieurs mois » l’arrivée éventuelle des terminaux de Samsung et de LG. Rumeur ou non, les temps sont définitivement moroses pour BlackBerry : le fabricant canadien avait déjà perdu, le mois dernier, un appel d’offre sur des terminaux destinés à l’armée américaine.