Les smartphones embarquent quasi-systématiquement des puces GPS ou Glonass. D’abord réservées aux smartphones haut de gamme, elles se sont démocratisées en descendant vers le milieu de gamme puis l’entrée de gamme. Dans les faits, la puce GPS sert à trouver son chemin, son smartphone, ses amis mais aussi à générer d’importants revenus pour les applications qui l’utilise. Or, ce marché des services géolocalisés sur téléphone mobile entame son expansion, selon une étude récente de Berg Insict.

geolocalisation-8 milliards

Le marché de la géolocalisation est en essor. On ne parle de la vente de terminaux équipés de moyens de géolocalisation mais plutôt des services vendus grâce aux puces GPS/Glonass sur les terminaux. Ces derniers sont multiples : ils fournissent des renseignements aux opérateurs sur la performance de leurs réseaux, ils permettent la publicité ciblée selon l’endroit où vous vous trouvez. Berg Insict a donc tapé un rapport sur les « LBS« , comprenez, Location-based services, traduction, le marché des services géolocalisés. Il concerne, par exemple, la publicité sur les réseaux sociaux, les cartes interactives ou encore la recherche locale.

Berg Insict évalue le marché européen des services de géolocalisation à 735 millions d’euros en 2013, l’organisme prévoit une grimpée du chiffre de 25 % pour atteindre 2,3 milliards d’euros en 2018. En ce qui concerne les États-Unis, la tendance serait la même. La prévision atteint 3,8 milliards de dollars en 2018. Il faut noter que le résumé que fait Berg Insict de son étude ne donne aucune précision sur les marchés émergents comme la Chine et l’Inde.

Les analystes de Berg Insict apportent également quelques observations intéressantes sur qui détient aujourd’hui les clés de ce nouveau marché. Sans surprise, il s’agit des applications : « Les opérateurs mobiles ne tiennent le rôle central auprès dans la géolocalisation du consommateur ; c’est maintenant au tour aux acteurs OTT (Over-The-Top-content : les applications délivrant du contenu multimédia) de dominer en exploitant les données de géolocalisation des terminaux » résume Berg Insict. Les grands gagnants de cet immense marché sont, bien entendu, Facebook et Google, géants incontournables de la publicité en ligne.