Orange avait annoncé, il y a quelques mois déjà, la mise en vente d’un nouveau moyen de projection. Ce dernier porte le nom commercial de « Bloc d’Orange ». Il s’agit d’un petit vidéo-projecteur (16 cm x 12 cm x 12 cm) d’un poids de 1,6 kg, assez facile à transbahuter. Fier de sa trouvaille, Orange en a fait son exclusivité, vendue avec ses box internets, bien que n’importe qui peut acquérir le Bloc, abonné(e)s chez l’opérateur ou non. Pour autant, le caractère « exclusif » du produit va-t-il ruiner son intérêt ? C’est ce que nous allons essayer de voir dans ce test atypique.

Bloc-Orange-rétro-projecteur

Drôle de test ! Ce n’est pas tous les jours que l’on passe au crible sur FrAndroid des vidéo-projecteurs ou des pico-projecteurs. Certes, nous avions déjà mis la main sur le Samsung Galaxy Beam, fruit de l’étrange croisement entre un smartphone et un projecteur. Le Bloc -appelons le ainsi- n’est pas un terminal téléphonique, loin de là. Il s’agit d’un simple vidéo-projecteur dont le principal mérite tient au fait qu’il se pilote grâce à un smartphone utilisant une application adéquate. Dans ses fonctionnalités, le Bloc peut streamer pratiquement tous les contenus demandés par le smartphone : musiques, vidéos, images présentes sur le stockage du terminal, d’une carte SD ou sur clé USB. Et celles présentes sur l’immensité du Web ? C’est là que le vidéo-projecteur échoue à captiver entièrement, car, et c’est malheureux, le Bloc n’est pas compatible Miracast. Il y a une raison derrière ça, mais n’allons pas trop vite en besogne.

Petit, portable et compact

Jetons un œil aux caractéristiques du Bloc. Son avantage principal tient à sa taille. Sa capacité de projection est plutôt bonne mais son autonomie reste très limitée.

CaractéristiquesLe Bloc d'Orange
Luminosité80 lumens
TechnologieDLP (micro miroirs)
Source lumineuseLED RGB (d'une durée vie 10 000h)
Distance de projection (min/max)25 cm à 3 m
Résolution native en projection854 x 480 pixels (format 16:9)
Principaux formats photo / vidéos / audio lusJPEG, PNG / MPEG4, DIVX, XVID, MKV / MP3, WMA
Vidéos 4k supportées
Système Son (Design by Cabasse)Enceintes 2.1 d'une puissance de 14 W (2x3W + 8W woofer) Réponse en fréquence : 105 Hz - 22 kHz (-6 dB) d'une puissance de 84 dB
Connectivité Wi-Fi, Bluetooth (avec appairage NFC), HDMI 1.4, USB 2.0, port carte SD, entrée et sortie jack 3,5 mm
CompatibilitéA partir d'Android 2.2
Batterie5200 mAh
Autonomie annoncée2h de vidéo, 8h en audio (50 %)
Dimension (Hauteur x Longueur x largeur)16 cm x 13 cm x 13 cm
Poids1,6 kg
Prix (hors promotion)399 euros

Boîte à cinéma qui tient dans de grandes mains

Bloc-Orange-rétro-projecteur

Le Bloc se présente comme une petite boîte auquel on aurait accrochée une poignée. Ce qui lui donne un air de lampe tempête quand le Bloc est tenu par son anse. Si vous délaissez la poignée et que vous avez les paluches assez grandes, vous pourrez porter l’appareil à une main.

L’œil de projection du Bloc est située sur le coin supérieur droit lorsque l’on se trouve derrière le vidéo-projecteur. Et comme vous pouvez le voir, toute la façade est recouverte d’un grillage permettant aux enceintes du Bloc de délivrer leur musique sans restriction. Au sujet du système son, il est issu d’un partenariat entre Orange et Cabasse (un sound designer). Remarquez la prise jack de sortie en bas de la façade. Pourquoi l’avoir mis là, alors que tous les autres ports sont situés à l’arrière du projecteur ? Ne branchez pas votre fantastique casque de DJ sur ce port : l’isolation électrique est calamiteuse et la friture se fait largement entendre.

Enfin, à chaque fois que effectuerez une action sur le Bloc (comme un appairage Bluetooth), une voix féminine vous informera régulièrement de la réussite de l’opération. Ce qui est un très bon point pour ne pas se sentir perdu(e).

Bloc-Orange-rétro-projecteur

Bloc-Orange-rétro-projecteur

La fenêtre de projection est réglable au moyen d’une molette en plastique qui pourrait être plus précise. Comme indiquée en lettres blanches, la distance de projection se situe entre 50 centimètres (Orange parle de 25 centimètres dans sa fiche technique) à 3 mètres.

Bloc-Orange-rétro-projecteur

A l’arrière du vidéo-projecteur, vous retrouverez toute la panoplie de ports et de slot dédiés à la connectivité du Bloc. Il y a, pêle-mêle, un HDMI 1.4, l’entrée secteur, un USB 2.0, un jack 3,5 in et le port de carte SD. Vous pourrez vous servir du vidéo-projecteur comme écran d’appoint pour votre PC, Mac ou Linux.

Bloc-Orange-rétro-projecteur

Bloc-Orange-rétro-projecteur

Le caractère exclusif du produit d’Orange se ressent assez chez ce Bloc. Si l’on ajoute la mention « Designed by Orange » sur la poignée du Bloc, on retrouve également, en plein entre du dos de l’appareil, le logo de l’opérateur.

Bloc-Orange-rétro-projecteur

En retournant le Bloc, on trouve le bouton d’extinction, une touche que l’on aurait pas forcément cherché à cet endroit. Les petits patins anti-dérapant du projecteur sont suffisants pour empêcher toute chute malencontreuse. Enfin, vous retrouverez un lot d’instructions pour vous aider à connecter le Bloc. Drôle d’endroit pour ça !

Bloc-Orange-rétro-projecteur

L’anse du vidéo-projecteur ne sert pas initialement au transport, mais bien au positionnement de l’engin. Il vous permettra de rehausser la projection vers le haut ou vers le bas.

Bloc-Orange-rétro-projecteur

Enfin, si le haut du projecteur est immaculée lors de la veille et ou l’extinction du produit, il s’illumine de petites touches éclairées lors de sa mise en route. Un bon point pour le design !

Bloc-Orange-rétro-projecteur

Soirée cinéma ?

Bloc-Orange-rétro-projecteur

Entrons dans le cœur du produit : la projection. Le Bloc vaut-il bien ses 80 lumens ? Commençons d’abord par les distances de projection. Clairement, le projecteur est peu efficace au-delà de 3 mètres. La bague optique de précision trouve ses limites lorsque l’on s’approche de cette distance. Vous aurez toujours quelque chose sur le mur, mais le résultat ne sera pas net, en plus de perdre facilement des couleurs. A l’inverse, de très près (environ 25 centimètres), votre plus grand soucis sera celui de la luminosité. Le blanc vous éblouira, et puis il serait dommage d’utiliser le Bloc sur une si petite distance.

Bloc-Orange-rétro-projecteur

Finalement, le compromis se fera sur une distance comprise entre 2m à 2,5m, distance idéale pour profiter du de la projection. Pour vous en faire une idée, voici ce que ça donne sur un mur blanc :

Bloc-Orange-rétro-projecteur

Et voici le résultat, quand on zoome directement sur ce nouvel « écran ».

Bloc-Orange-rétro-projecteur

Côté couleurs, la projection est globalement satisfaisante. Les différentes couleurs ressortent assez bien, il est possible de faire des réglages assez précis (voir dans la partie application). Nous empruntons (et citons) avec bonheur des extraits du film Big Buck Bunny, le projet Open Source crée sous Blender (sous Licence Creative Commons Attribution 3.0)

Bloc-Orange-rétro-projecteur

Bloc-Orange-rétro-projecteur

On remarquera le petit manque de précision de l’image. Il est plus dû aux difficultés du photographe qu’à la résolution native de projection (854 x 480 pixels). La qualité d’image (avec des films en 1080p) est bonne pour passer une soirée sans râler sur les pixels de projection.

MKV, OGG, AVI ou MP4 ?

C’est un des points critiques pour le Bloc. Étant donné qu’il ne laisse pas la main sur son système d’exploitation ni sur ses modalités d’utilisation, il faut impérativement penser aux formats supportés par le vidéo-projecteur afin d’éviter les mauvaises surprises. Nous avons fait notre sélection et nous l’avons soumise au Bloc. Nous avons utilisé les différentes versions et déclinaisons 1080p du film Big Buck Bunny.

ConteneurCodecs (vidéo/son)QualitéImages par secondes (fps)Compatibilité
.mp4H264 AVC / MPEG-11080p30 fpsOk
.movH264 AVC / MPG4 AAC1080p24 fpsOk
.aviMicrosoft MPEG4 4.2.2 / MPEG 11080p30 fpsOk mais fort ralentissements à la lecture
.oggTheora/OGG Vorbis1080p30 fpsne se lance pas
.mp4H264 AVC / AC32160p (3840 x 2160 pixels)30 fpsne se lance pas

La compatibilité est globalement bonne pour le Bloc si l’on met de côté les conteneurs du monde du Libre comme les .ogg. Là où le Bloc déçoit est sur la 4K. Orange en avait fait un argument vente. Malgré la compatibilité du conteneur mp4 (et de son codec vidéo H264 AVC), il semble que la définition de la 4K soit trop lourde pour être supportée par le Bloc. A moins qu’il ne s’agisse d’un conteneur très spécifique. En plus de cette sélection de formats, Orange annonce également une compatibilité pour les Matroska (.mkv) ainsi que pour les sons en MP3 et WMA.

De toute manière, la projection de la 4K n’aurait pas vraiment changé l’image puisque la résolution native de projection du Blog est limitée à la WVGA (854 x 480 pixels). La projection d’une résolution 1080p est donc, elle aussi, à remettre en question.

Le Bloc d’Orange, l’application télécommande qui vous empêchera de faire pas mal de choses

Le Bloc n’est pas un objet connecté autonome en soi. Il aura besoin d’un terminal connecté par Bluetooth pour se connecter au réseau Wi-Fi (soit par configuration manuelle, soit par bouton WPS). C’est grâce à cette connexion qu’il pourra alors diffuser du contenu multimédia. Le pilotage du vidéo-projecteur est vraiment l’autre cœur du Bloc. Et deux choix s’offriront alors à vous pour l’utiliser.

Le premier consiste, sans passer par l’application, à appairer le Bloc par Bluetooth (en direct ou par NFC) avec votre terminal. Vous pourrez alors diffuser votre musique les haut-parleurs connectés du Bloc. Théoriquement, vous pourrez également vous en servir comme micro et enceintes connectés pour passer vos appels. Toutefois, nous avons échoué à faire marcher correctement le Bloc dans ce sens. L’utilisation de l’audio est la seule chose que vous obtiendrez si vous n’utilisez pas l’application.

La deuxième méthode consistera donc à passer par l’application. Elle est claire, à portée du non-initié, ce qui est un bon point. Mais elle sert aussi à filtrer les privilèges. Car, comme le Bloc est une exclusivité de l’opérateur Orange, ses fonctionnalités varieront en fonction de la box internet avec laquelle il communiquera. Eh oui…

Bloc-Orange-rétro-projecteur

Il y a pas mal choses assez sympas sur l’application. C’est elle qui fait l’interface entre la projection et votre terminal connecté. A portée de pouce, vous pourrez demander la diffusion de n’importe quelle vidéo, musique ou image (compatibles évidemment !) présentes sur votre smartphone, votre NAS, votre disque dur ou carte SD (branchés sur les ports du Bloc). Pour streamer du contenu depuis votre smartphone ou de votre tablette, sachez que le Bloc a irrémédiablement besoin de la connexion Wi-Fi. Cela signifie que vous ne pourrez faire transiter des données via Bluetooth et il faut impérativement que votre terminal partage le même réseau Wi-Fi pour communiquer ensemble.

Bloc-Orange-rétro-projecteur

Le passage par le réseau Wi-Fi a une autre conséquence, plus gênante. Le stream de vidéos depuis votre smartphone vers le Bloc sera lent, trop lent pour vous permettre de voir une vidéo courte d’une vingtaine de secondes d’un seul trait. La vidéo se figera, attendra un moment pour charger le buffer et reprendra. La musique (en MP3) ne pose heureusement pas ce problème : la lecture est fluide.

Parmi les fonctionnalités vraiment cool de l’application sur le Bloc figure le paramétrage de la luminosité, du contraste et de la saturation depuis l’application. Ce qui est vraiment une très bonne idée. Cela vous permettra de varier les réglages efficacement, en fonction de la luminosité de l’endroit où vous projetez. Voici une petite sélection de réglage pour vous en faire une idée :

  • En baissant toutes les jauges à fond :

Bloc-Orange-rétro-projecteur-Luminosité-test

  • En poussant toutes les jauges à fond

Bloc-Orange-rétro-projecteur-Luminosité-test

  • En utilisant les paramétrages par défaut :

Bloc-Orange-rétro-projecteur-Luminosité-test

  • En utilisant le mode économie d’énergie (rend une lumière bleutée, pas belle du tout) :

Bloc-Orange-rétro-projecteur-Luminosité-test

Il existe également une option pour activer la spatialisation du son sur le Bloc (« effet surround »).

Achevons cette partie d’application par la démonstration que le Bloc d’Orange est avant tout un produit marketing. Vous savez, quand vous achetez un objet électronique, vous êtes curieux ou curieuse de savoir jusqu’où ce dernier pourra vous emmener. Est-ce qu’il sera possible de bidouiller, de chercher un truchement par lequel vous obtiendrez un meilleur résultat. Dans le cas du Bloc,  on va dire que ce n’est pas le cas. Outre le fait que le Bloc n’est pas compatible Miracast (si vous souhaitez relire notre dossier, c’est par ici), il ne vous sera pas possible dans l’application de streamer du contenu multimédia en provenance d’Internet si vous n’êtes pas abonné(e) chez l’opérateur Orange.

Bloc-Orange-rétro-projecteur

Dépendamment de la box Internet sur laquelle le Bloc sera connectée, vous pourrez ou ne pourrez pas avoir accès au stream des chaînes françaises. Cette fonction marchera que si le Bloc dialogue par Wi-Fi avec une Box Orange. Le pire dans l’histoire est que l’application est le seul moyen de demander au Bloc de streamer du contenu vidéo sur le Web.

L’application crée bien un raccourci pour envoyer directement du contenu sur le bloc. Toutefois, ce dernier ne marche pas pour les vidéos (web), et cela ne variera si vous êtes abonné(e) chez Orange.

Bloc-Orange-rétro-projecteur

C’est vraiment dommage car le Bloc est capable – techniquement et logiciellement – de streamer de la vidéo en provenance du Net. Mais la seule manière de streamer vos chaînes TV favorites reste d’être abonné(e) à Orange quand vous achetez le vidéo-projecteur.

5200 mAh, ce n’est pas assez pour la vidéo !

Soyons franc. Le Bloc ne dispose pas suffisamment d’autonomie pour vous permettre d’enchaîner plusieurs films d’affilée sans avoir de l’électricité à portée de main. Les deux heures de vidéos sont bien courtes si vous vous faîtes une soirée spéciale films de plus de deux heures ! On aurait bien voulu que le Bloc puisse encaisser sans broncher A.I (Intelligence Artificielle) ou Apocalypse Now (chacun ses goûts). Préférez les épisodes de séries qui (ça dépend bien sûr de quelle série on parle) ne durent pas trop longtemps, vous pourrez ainsi enchaîner les épisodes. Sinon, débrouillez vous pour vous ménager un point d’électricité lorsque vous utilisez longuement le Bloc. Toutefois, l’autonomie reste bonne pour la musique (8 heures). A défaut de servir de projecteur dans une soirée d’ami(e)s, le Bloc pourra toujours servir d’enceinte connectée.

On critiquera grandement le fait que l’application smartphone se contente de vous donner une vague indication sur ce qu’il reste dans la batterie. C’est d’autant plus dommage que l’avertissement de batterie faible est suivi assez rapidement par la coupure électrique du Bloc. Il s’agit d’un détail, puisqu’il devrait suffire d’une mise à jour de l’application pour corriger le défaut.

Bloc-Orange-rétro-projecteur

autonomie
6
2 heures maximum de vidéo en projection ruinent le caractère portable du vidéo-projecteur. C'est bien trop court pour emporter le petit cube dans un endroit sans prise électrique. Peut-être fallait-il accroître la capacité de la batterie, quitte à augmenter le poids du vidéo-projecteur.
écran
7
La projection est honnête pour la taille et la puissance du produit. Si la résolution native de projection est assez limitée (480p), l'expérience fera quand même son effet sur un beau mur blanc. Dommage que la compatibilité des formats lus n'ait pas été étendue à ceux revendiqués par le monde du Libre. Mais pour l'utilisateur profane, le Bloc, tant au niveau de la projection que des formats, fera l'affaire.
design
9
Le design du Bloc est vraiment agréable. Petit, portable et relativement léger, il se trimballe vraiment bien dans un bon sac à dos. Mieux encore, il s’accommodera à la promiscuité de la vie étudiante. Un bon point également pour la poignée de transport qui sert aussi à orienter la projection. Enfin, le panel de boutons rétro-éclairé est classe, indubitablement.
logiciel
6
L'application Bloc Orange partage les opinions. Elle est intuitive, simple et accessible. Elle est le véritable terminal du Bloc. Mais elle est aussi celle qui vous coupera les fonctionnalités les plus intéressantes (comme le stream vidéo) si par malheur, vous ne faîtes pas partie de la famille Orange. L'application réussit sur la forme, mais reste le censeur de votre plaisir, suivant "votre paroisse F.A.I".
Note finale du test 6/10
Le Bloc est un produit intéressant. Certes, les petits vidéo-projecteurs existent depuis longtemps et se trouvent chez tous les revendeurs (voir à ce sujet le vidéo-projecteur Philipps PPX3610). Mais la force du Bloc tient surtout dans son design, sa portabilité et sa prise à main facile au travers de l'application dédiée. Annoncer de la 4K sur ce cube a été un peu maladroit de la part d'Orange. Celle-ci ne fonctionne pas lorsque nous l'avons testé. De plus, il faut douter de son intérêt quand la résolution native de projection fait un quart de la 4K !

Sur son site internet, le Bloc d'Orange proclame fièrement sa possibilité d'utilisation par tout le monde, abonnés comme non-abonnés à Orange. Ce n'est pas tout à fait vrai.

Si le Bloc se comporte comme une enceinte connectée, un projecteur d'image ou de vidéo depuis une carte SD ou une clé USB, ceux et celles qui n'ont pas signé chez Orange passeront à côté du stream vidéo sur Internet, ce qui est fort dommage. Ils ratent ainsi le tiers des fonctionnalités proposées par le Bloc. On peut déplorer cette manière de voir les choses chez le premier opérateur mobile français, d'autant plus qu'il ne s'agit pas d'une contrainte technique, mais d'un impératif dicté par le marketing.

Le Bloc aurait pu être un produit d'avant-garde, streamant à-tout-va du contenu multimédia depuis le Net sans restriction (grâce à la technologie Miracast par exemple). Mais il ne s'agit pas de ce produit, on s'en tiendra donc au minimum pour un prix qui n'est pas vraiment donné : 399 euros hors promotion.
  • Points positifs
    • Portatif, rangeable, relativement léger
    • Accessible aux profanes
    • Bon petit projecteur d'appoint
  • Points négatifs
    • Limitation du stream vidéo pour les non abonnés chez Orange
    • Manque de compatibilité chez certains formats vidéos
    • Autonomie vacillante après 2 heures de vidéo
    • Pas de compatibilité Miracast

Bloc à vendre… chez Orange only !

Exclusivité oblige, le Bloc n’est vendu que dans les boutiques de l’opérateur mobile Orange. Il coûte sans promotion 399 euros pièce. Depuis le 3 avril, 100 euros étaient remboursés pour toute nouvelle souscription avec le Bloc chez Orange. L’offre concerne toutefois uniquement les 1500 premiers achats de Bloc.