D’habitude c’est iFixit qui se fait un plaisir de démonter en premier les smartphones tout récemment sortis. Chipworks a mis la main sur un Galaxy S5 et l’a désossé afin de réveler ce qu’il contient sous sa coque.

galaxy S5

Nos confrères de chez Chipworks ont mis la main sur un exemplaire du Galaxy S5 , tandis que le smartphone n’est pas encore commercialisé. Ils en ont profité pour le démonter complètement afin de savoir exactement quels composants sont présents dans le terminal. Leur investigation a principalement porté sur le capteur photo, le capteur d’empreintes digitales, le capteur de fréquence cardiaque ainsi que l’écran. Pour rappel, le Samsung Galaxy S5, testé par certains médias étrangers, sera disponible en France dès le 11 avril à un tarif de 680 euros.

 

Le capteur photo de 16 mégapixels

C’est la première fois qu’un smartphone Galaxy utilise un capteur photo fabriqué par Samsung. Auparavant, c’était les éléments de Sony qui venaient prendre place dans les terminaux du Coréen. Pour l’occasion, on retrouve donc un capteur 16 mégapixels au format 1/2,6 pouces. Celui-ci est équipée de la technologie ISOCELL dévoilée par Samsung en septembre dernier. Elle permet de réduire de 30 % les fuites lumineuses, permettant ainsi de délivrer une image plus propre en termes de fidélité des couleurs et de netteté. Les spécialistes de Chipworks indique qu’on retrouve des technologies similaires chez les concurrents comme dans le HTC One M7 et M8 et leur capteur UltraPixel. Les deux capteurs du Galaxy S5 sont rétro-éclairés, ce qui permet de réaliser des meilleures photos en basse luminosité. Les pixels des deux capteurs ont une taille de 1.12 µm permettant ainsi de caser une haute définition dans un capteur compact.

galaxy S5 camera

Les capteurs biométriques

L’analyse puce du capteur d’empreintes digitales n’a pas révélé d’information intéressante. Chipworks compte donc décapsuler le contrôleur pour avoir plus d’informations. Concernant le capteur d’empreinte digitale, il provient de Synaptics et serait le Natural ID Fingerprint. Il semblerait que contrairement au capteur du iPhone 5S, le capteur d’empreintes digitales du Galaxy S5 nécessite à l’utilisateur de toucher l’écran du smartphone pour activer le capteur situé sous le bouton home. Chez Apple, une simple pression sur le bouton home active le capteur qui lit directement l’empreinte. Pour le Galaxy S5, il faudra faire glisser le doigt sur le capteur, comme cela a été précisé lors de l’annonce de l’appareil.

011

Le capteur d’empreintes digitales en bas de l’appareil

Full HD Super AMOLED

L’écran 5,1 pouces  d’une définition de 1920 x 1080 pixels a déjà reçu tous les honneurs du site DisplayMate spécialisé dans le test des écrans. Le site lui avait d’ailleurs décerné le titre du meilleur écran de smartphone. Nos confrères de chez Chipworks sont allés un peu plus loin dans l’analyse matérielle. Si la définition n’a pas changé par rapport au Galaxy S4, la taille et la forme des sous-pixels ont été modifiées. Les trois types de sous-pixels (bleu, rouge et vert) ont tous les trois vu leur taille réduite. La proportion entre eux a été également revue : si les sous-pixels bleus font désormais la même taille que les sous pixels rouge, les verts sont toujours les plus petits. Cette nouvelle disposition et l’utilisation supposée d’une nouvelle dalle OLED a permis au Galaxy S5 de se distinguer dans le test de DisplayMate par son excellente luminosité, sa dalle anti-reflets, son respect des couleurs et sa consommation d’énergie en baisse.

032