Langue qui a fourché ou véritable sortie de contexte ? Reste que les propos du CEO de BlackBerry, John Chen, lequel a récemment déclaré que sa firme cesserait de fabriquer des smartphones si ses résultats restent dans le rouge auprès de Reuters, dément aujourd’hui ces propos.

John Chen

L’heure est à la clarification chez BlackBerry. Interrogé par Reuters il y a quelques jours, le CEO de la firme canadienne s’exprimait sur le sujet des appareils physiques. Et John Chen d’assurer, du moins selon l’agence de presse, qu’en cas de finances toujours dans le rouge, il n’hésiterait pas à mettre un terme à la conception de smartphones, laissant entendre que BlackBerry se transformerait alors en entreprise de services. « Si je ne peux plus gagner d’argent en vendant des téléphones, alors je quitterai ce marché« , rapportait Reuters.

Droit de réponse oblige, BlackBerry tient à rassurer sur ses intentions. Le Canadien, qui indiquait récemment chercher à se recentrer sur son identité initiale – celle d’un fabricant de smartphones à clavier physique pratiques pour les professionnels, et qui n’est pas passé loin d’un rachat par le fonds d’investissements FairFax l’an dernier, ne tient pas à être considéré comme une affaire à saisir par d’autres constructeurs en mal d’expansion. Après tout, il y a moins de trois mois, le 21 janvier dernier, Lenovo annonçait l’acquisition de l’Américain Motorola, racheté au géant Google.

Dans un post de blog, John Chen précise son point de vue. « Reuters a publié un article disant que je pourrais considérer la vente de la partie Téléphones/Terminaux de notre activité. Ce que j’ai dit a été sorti de son contexte. Je tiens à vous assurer que je n’ai pour le moment en aucun cas l’intention de me séparer de cette partie de notre activité. Je sais à quel point vous aimez vos téléphones BlackBerry. Je les aime aussi, ces combinés constituent le cœur de métier  de notre entreprise. Aujourd’hui, nous nous attelons au retour à la profitabilité dans cette activité. » Il rappelle d’ailleurs les intentions de BlackBerry dans le domaine des claviers, mais aussi dans celui du logiciel. Il s’agit là de BlackBerry Messenger, le service de messagerie instantanée emblématique de BlackBerry et qui a fait son entrée il y a quelques mois sur Android et iOS, s’enrichissant peu à peu de nouvelles options.

 

Deux nouveaux smartphones à l’approche

D’ici quelques mois, et que BlackBerry abandonne ou non, à terme, le monde des smartphones, on devrait découvrir deux smartphones présentés confidentiellement au Mobile World Congress 2014. Le premier, doté d’un clavier physique complet, devrait prendre le nom de BlackBerry Q20, ou plutôt BlackBerry Classic, comme John Chen vient de le confirmer à quelques privilégiés. Un second appareil, cette fois entièrement tactile, s’inscrira dans la lignée du Z10, et prendra le nom de Z3. Il faudra cependant attendre au moins l’été pour les découvrir plus précisément.

(Photo ©BlackBerry)