Du haut de son poste à responsabilité chez Netflix –Chief Content Officer– Ted Sarandos a donné une réponse à une question très courue des Français. Netflix envisage-t-il sérieusement de lancer son service de vidéos en ligne dans l’Hexagone ? Au détour d’une question, le chef des contenus a confirmé que Netflix s’installera bien en France.

netflix1

Ted Sarandos a l’autorité pour parler du contenu de Netflix. C’est lui qui gère ce que le service vidéo par abonnement propose à ses abonné(e)s depuis les années 2000. Avec d’autres représentants de Netflix, Ted Sarandos était cuisiné par la presse américaine sur les résultats et perspectives de Netflix après le premier trimestre 2014. C’est là que Ted Sarandos a levé le voile sur l’introduction de Netflix en France, selon les propos retranscris par Seeking Alpha. Interrogé sur le lancement sur les marchés français et allemand sans contenu original à proposer, Ted Sarandos a répondu par l’affirmative en annonçant que Netflix serait bien présent sur ces marchés. Une réponse qui ne vaut malheureusement pas confirmation d’airain.

Ted Sarandos : « Yes, sure we would, because we are going to have a lot of new original shows that will launch between now and then. And we will also have shows that we are premiering in France and Germany and other markets around Europe that we won’t necessarily have in the United States. » (Bien sûr, puisque nous allons avoir bon nombre de nouveaux programmes originaux lancés de temps à autre. En nous aurons également des programmes qui seront diffusés en première mondiale en France et en Allemagne, ainsi que dans d’autres pays européens, et que nous n’aurons pas nécessairement aux États-Unis.)

Nous avions déjà relaté la rencontre entre les représentants du service de SVOD et les membres du ministère de la Culture français, comment Netflix, finalement, a préféré résider juridiquement au Luxembourg pour éviter les contraintes du modèle culturel français. Initialement, Netflix était intéressé par l’opérateur de téléphonie mobile Orange pour essayer de s’insérer dans le paysage audiovisuel français. Désormais, les voyants sont pratiquement tous au vert et, à défaut d’une confirmation officielle, les déclarations de Ted Sarandos font passer l’hypothèse de l’arrivée de Netflix en France de probable à quasi-certaine. Reste à savoir quels seront ces fameux programmes exclusifs, mais aussi quel sera le tarif fixé le service de SVOD : aux USA, l’abonnement vient de passer de 7,99 dollars à 8,99 ou 9,99 dollars mensuels pour les nouveaux inscrits, le tout étant justifié par la multiplication des séries qu’il produit (House of Cards) et à par la préparation de son déploiement international.