Dans une interview accordée au Figaro, Jean-Yves Charlier, DG de SFR, traite du futur de son entreprise suite à son rachat par Altice, avec un come-back commercial à prévoir. Il a également abordé le sujet de la guerre des prix dans le mobile.

SFR numericable

Dans l’interview accordée au Figaro, Jean-Yves Charlier, le PDG de SFR, revient sur les raisons qui ont poussé SFR (Vivendi) à choisir Altice (Numericable) à la place de Bouygues comme l’acquéreur de son entreprise. L’occasion pour aborder le futur de SFR, dans le fixe mais également le mobile.

 

Un partenariat avec Vodafone pour les professionnels

Jean-Yves Charlier a annoncé que SFR allait dévoiler dans les prochains jours un partenariat étendu avec Vodafone. Il précise que ce partenariat va notamment permettre aux clients professionnels de bénéficier du réseau Vodafone partout dans le monde. De quoi permettre de supprimer les frais de roaming avant que l’Europe ne s’en occupe ? En revanche, le PDG de SFR n’a pas précisé si les particuliers allaient bénéficier, d’une manière ou d’une autre, de cet accord avec Vodafone.

 

Un come-back commercial annoncé

En attendant que l’autorité de la concurrence valide le rachat de SFR par Numericable, Jean-Yves Charlier souhaite continuer sur sa lancée et prévoit de nouveaux partenariats et produits qui constitueraient le come-back commercial de l’opérateur au carré rouge. Mais ce come-back ne se jouera apparemment pas sur la guerre des prix que Free Mobile a lancée en rentrant sur le marché en janvier 2012. En effet, selon le PDG de SFR, « La guerre des prix va continuer, pendant un certain temps. Mais ce n’est pas tenable sur le long terme. La France doit choisir entre des prix bas et résorber la fracture numérique. Nous avons atteint un point de bascule. »

 

Une guerre des services ?

Plus qu’une guerre des prix, il faut donc s’attendre à une guerre des services. Le rachat par Numericable va permettre à SFR de disposer d’un réseau fixe de 10 millions de prises. Patrick Drahi et Jean-Yves Charlier se sont engagés à déployer 12 millions de prises très haut débit en 2017 et 15 millions en 2020. Concernant la 4G, le PDG de SFR se contente d’indiquer que son développement se poursuit, par pallier. SFR pourrait donc proposer des abonnements quadruple play intéressants.