Quitte à créer un smartphone destiné uniquement à protéger la vie privée de son utilisateur, mieux vaut qu’il soit performant. les éditeurs du Blackphone, l’Espagnol Geekphone et l’Américain Silent Circle, annoncent que le smartphone sera animé par une puce NVIDIA, le Tegra 4i. La raison : des réglages custom mais aussi la compatibilité avec le réseau LTE.

Blackphone-geeksphone-MWC-2014

Lorsque nous avons pris en main le Blackphone au Mobile World Congress, ses représentants refusaient catégoriquement de nous dévoiler le nom du processeur choisi. Nous savions toutefois que ce dernier serait quadruple-cœur et cadencé à 2 GHz. Ce qui est plutôt logique pour un smartphone à 629 dollars. L’agence de presse PR Newswire révèle de son côté que le processeur en question sera un Tegra 4i. PR Newswire se base sur un communiqué de presse de l’entreprise suisse SGP Technologies (crée conjointement par Silent Circle et Geekphone). Le choix de Nvidia se justifie vraisemblablement par la bonne volonté de ce dernier d’ouvrir les pilotes de son hardware, toujours susceptibles d’être touchés par d’éventuelles manipulations et back-door. On se souvient par exemple de Replicant, un projet d’OS libre, qui affirmait avoir trouvé une trap-door dans la partie pilotage du modem chez certains Samsung Galaxy. A ce titre, le Blackphone portera un modem 4G NVIDIA i500.

Selon les propos de Toby Weir-Jones, rapportés par l’agence de presse, « le leadership de NVIDIA dans l’industrie et les avantages évidents de leur processeur mobile Tegra 4i font de cette entreprise un partenaire clé dans la création d’un produit innovant conçu avec les meilleurs composants disponibles« , se félicite le patron de SGP Technologies. L’objectif est aussi de faire du Blackphone un « produit haut de gamme« , attrayant aux yeux des acheteurs, plutôt qu’un terminal purement « geek ».

 

Le Blackphone, en rupture de stock…

Pour rappel, le Blackphone est un smartphone 4G, disposant d’un écran HD de 4,7 pouces, de 2 Go de RAM et de 16 Go de stockage. Le téléphone emporte également un capteur photo dorsal de 8 mégapixels. Le smartphone sécurisé est le fruit de la collaboration entre le créateur espagnol Geekphone et une société américaine spécialisée dans le chiffrement des communication Silent Circle. Outre le chiffrement intégral du smartphone, le Blackphone tourne sur une version customisée d’Android 4.4 KitKat, une version intitulée « Private OS ». Il propose des communications chiffrés par VPN, la maîtrise totale des permissions allouée aux applications, le contrôle complet des communications par Wi-Fi ainsi que d’autres services payants (comme un stockage chiffré sur le Web). Enfin, le smartphone propose une fonction « kill switch » qui permet de griller son Blackphone à distance en cas de perte ou de vol. Si l’entreprise qui le conçoit affirme que vous êtes libre de « désosser » le smartphone pour l’améliorer, sachez qu’il coûte (quand même) 629 dollars. Si vous êtes tenté(e) de l’acquérir, pas de chance, il est en rupture de stock et ne reviendra en vente qu’en juin prochain.

Blackphone-specs-tableau-caractéristique-fiche-technique