Vous connaissez Oculus VR, Morpheus ou encore le Cardboard ? Voici un casque virtuelle qui n’est pas prêt à s’attaquer à ces géants, mais qui a l’étoffe pour bousculer le secteur. OSVR est une plateforme de développement dédiée à la réalité virtuelle, où l’on peut retrouver des acteurs comme Leap, Virtuix et bien sûr Razer. Nous avons pu prendre en main le kit de développement, un casque de réalité virtuelle open-source.

c_FrAndroid-CES-DSC06984

En soit, l’OSVR n’a rien d’extraordinaire. Il s’agit d’un casque réalité virtuelle qui intègre un écran de 5,5 pouces en définition Full HD (1920 par 1080 pixels), deux lentilles, un accéléromètre, un gyroscope, une boussole (et un Leap Motion collé à l’avant). Pour rappel, le Leap Motion est une sorte de mini caméra Kinect, composé de deux capteurs photo de 1,3 mégapixe et de 3 LED infrarouges.

Ce casque n’a pas été construit pour le grand public, mais dans un but expérimental. D’ailleurs, sa forme reprend celle de l’Oculus Rift, une forme polyédrique, un bandeau et deux lentilles.

c_FrAndroid-CES-DSC06983

Un système de réglage de la distance entre les yeux et les lentilles avec des molettes, permet de se débarrasser de ses lunettes de vues pendant la démonstration

Deux ports USB 3.0 sont disponibles pour brancher des modules supplémentaires, comme le Leap qui était présent pour la démonstration sur le stand de Razer.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

 

Un projet open-source qui regroupe 25 acteurs

Comme le logiciel, le schéma du casque OSVR est open-source. Vous pouvez très bien télécharger les fichiers 3D, les imprimer, assembler votre propre casque, et le vendre. Ce casque n’est pas vraiment un produit… c’est un projet comprenant différents acteurs tech : Sensics, Razer, Virtuix, Leap, Bosch, Gearbox… Au total, 25 entreprises ont décidé de se réunir.

c_FrAndroid-CES-DSC06975

Le headtracking est fournit par Bosch IMU

Le logiciel est également open-source, sous la licence Apache 2.0. Théoriquement, le casque fonctionne avec plusieurs OS, mais c’est Android qui a été pour le moment intégré. Les équipes de Razer se sont occupés d’intégrer Unity 3D Engine et Unreal Engine 4, pour créer des projets et jeux compatibles OSVR.

c_FrAndroid-CES-DSC06979

 

Dans la démonstration proposée, j’étais entouré de conifère, j’ai répondu pu apercevoir mes mains dont les gestes étaient fidèlement reproduit, grâce au Leap Motion situé sur l’avant du casque. Dans la cinématique proposée, j’étais dans la peau d’un mage capable de créer des flammes dans la main droite, et une boule de glace dans la gauche – avec la possibilité de les rassembler pour créer une boule d’énergie. L’objectif était d’envoyer ces éléments sur des cibles situés dans la forêt de conifères. Bien entendu, il était nécessaire d’effectuer de grands gestes avec les bras.

red3nqtdhca6410iqko2rrd8t4eh7_1420703061.629animation3

 

Une expérience convaincante, l’image n’est pas aussi nette que l’Oculus Rift DK2 ou le Samsung Gear VR, néanmoins c’était suffisamment pour être immergé dans le jeu proposé.

c_FrAndroid-CES-DSC06982

Le jeu était exécuté sur un Razer Blade Pro, un PC portable destiné aux joueurs.

 

Pour acquérir l’OSVR, il faudra débourser 199 dollars – c’est deux fois moins que le DK2. Les développeurs et bidouilleurs vont pouvoir accéder à un kit de développement abordable pour le développement des applications et jeux VR. Le prototype présenté au CES nécessite une révision ergonomique et fonctionnelle, néanmoins les équipes OSVR ont encore du temps : les modèles finaux seront expédiés en juin.