Facebook déploie une mise à jour du fil d’actualité de vos comptes, qui permettra de réduire le nombre de « faux » contenus atterrissant sur votre timeline. Une fonction que l’on aimerait voir portée sur sa version mobile.

android 2015-01-21 à 12.19.40

Dans une société où le nombre de personnes croyant aux théories du complot ne semble cesser de grandir, Facebook prend quelques initiatives. Sur sa Newsroom, les ingénieurs du réseau social ont publié hier un article concernant les fausses informations, avec une solution en cours de déploiement. En effet, les algorithmes sont en cours de révision afin de permettre d’épingler rapidement une information partagée sur le réseau social grâce aux rapports d’autres utilisateurs. Ainsi, une étiquette en haut de l’article concerné indiquerait quelque chose du type : « ce contenu a été signalé comme faux par de nombreux utilisateurs ». Ces informations seraient du coup moins visibles dans votre fil d’actu.

Facebook explique d’ailleurs avoir récemment mis en place une option permettant de signaler ces hoax, mais elle ne semble être disponible qu’aux États-Unis (à moins qu’on ne l’ait pas trouvé). L’article explique d’ailleurs que ce type de post est signalé 2,5 fois plus que les autres catégories, ce qui montre bien le dévouement des utilisateurs à ne pas laisser courir des informations erronées ou totalement inventées.

On peut alors se demander ce qu’il en est des sites satiriques qui publient volontairement des informations inventées (parfois très subtiles), à l’image du Gorafi ou de Nordpress. Facebook pense également à eux et a d’ailleurs noté que ce type de publications ne reçoit que peu de signalements, malgré un second degré parfois laissé de côté par les utilisateurs du réseau social. Il serait toutefois très intéressant – et même très pressant – que Facebook ne déploie une fonction semblable sur son application mobile. Il n’est pas rare de croiser de la propagande ou des informations inventées de la part d’obscures sources, et qui influencent un grand nombre d’utilisateurs, comme cette sombre histoire de rétroviseurs qui changent de couleur lors des évènements de Charlie Hebdo.