Auparavant appelée WePad, la tablette de Neofonie fut renommée WeTab. Nous en avions déjà pas mal parlé, elle était prévue dans le courant de l’été. Elle se décline en deux versions.

Une tablette qui renferme une configuration matérielle robuste, ainsi qu’une interface logicielle bien construite. Elle embarquerait Linux Homemade, ..elle adopte la suite Adobe Flash, Air et le support d’applications Android (?) (oui, ça prête à confusion, mais c’est ce que le site officiel et la documentation laisse croire..).


Elle s’accompagne d’un large écran tactile multi-touch de 11,6″ avec une résolution de 1366*768 pixels. Une architecture Intel Atom cadencée à 1,66GHz avec 1 Go de mémoire RAM. Ainsi que deux ports USB, un jack (audio) 3,5mm, un port HDMI et sa caméra (en façade) de 1,3 mégapixels.

[ytpub:7R-isnulUl8&hl=en_US&fs=1]

(La vidéo dâte d’avril, mais c’est la plus complète).

..encore des caractéristiques (?) qui se complètent avec un capteur de lumière ambiante, un accéléromètre, un haut-parleurs stéréo et un microphone.

Coté réseau on est chargé avec le Bluetooth 2.1 + EDR, Wi-Fi 802.11 a/b/g/n, le GPS et la 3G en option (UMTS/HSDPA) avec un lecteur de carte SIM (standard – oui, oui la tablette peut téléphone et même envoyer des SMS..) intégré.

Les accessoires disponibles sont : Une Station d’accueil (dock), un clavier sans fil, et d’autres accessoires pour PC sont compatibles.. D’ailleurs tout un panel de vidéos et photographies sont disponibles sur le site officiel.

On a là une première vraie alternative pour Android qui se déclinera comme cité plus haut en deux versions : La version WeTab (16Go et Wi-Fi) à 449€ et la version WeTab 3G (32Go, Wi-Fi, GPS et la Full HD 1080p via HDMI) à 569€. Le même prix que l’iPad dans la version WiFi, par contre une version 3G bien plus complète que l’iPad à un prix beaucoup plus bas.