Après une rentrée en fanfare et un IFA berlinois qui aura usé bien des semelles, le monde des nouvelles technologies avait besoin de souffler un peu. C’était toutefois sans compter sur Apple qui, grand absent des salons traditionnels, a présenté ses derniers produits, pendant que Google faisait un pas en avant dans son évolution : Android Pay est maintenant une réalité. Retour sur les actualités qui ont marqué cette semaine du 7 septembre.

C'est parti pour Android Pay

Android Pay

On avait vu le coup venir en milieu de semaine, quand Google avait publié une nouvelle version de son application Google Wallet. Et ça n’a pas manqué : le lendemain, Android Pay faisait ses débuts officiels aux États-Unis – deux jours après la conférence de la Pomme, pourtant peu axée sur le paiement mobile sans contact. Toujours est-il qu’on ignore toujours quand le service sera disponible hors des États-Unis, mais que l’on constate les efforts fournis par Mountain View : les partenariats avec les principales banques américaines (telle American Express) ont été conclus. On attend donc la suite.

Faut-il craindre l'iPhone 6s ?

Apple iPhone 6s

Samsung a carrément décalé de trois semaines l’annonce de ses Galaxy Note 5 et Galaxy S6 edge+ pour mieux damer le pion à Apple, dans la crainte que l’iPhone 6s et sa déclinaison Plus ne grignotent un peu trop ses ventes. Dans les faits, Apple a présenté deux téléphones esthétiquement réussis, prometteurs en termes de puissance et de photographie, et apportant quelques améliorations mineures à l’iPhone 6… parfois, et même souvent vues ailleurs. En revanche, la 3D Touch intégrée à son écran fait son petit effet, d’autant qu’elle est associée à des fonctionnalités logicielles abouties, quand le Force Touch de Huawei reste voué à sortir dans un futur lointain.

La promesse de 6 Go de RAM

Samsung LPDDR4 12

Oui, les smartphones dotés de 4 Go de RAM sont encore rares, mais la technologie avance un peu plus vite que son adoption de masse. Destinées à améliorer les performances des terminaux mobiles, et notamment leur gestion du multitâche, les nouvelles puces de mémoire vive LPDDR4 annoncées cette semaine par Samsung sont prometteuses. Elles sont formées de couches qui, assemblées, permettent d’obtenir une combinaison de 6 Go de RAM, le tout gravé en 20 nm. Bonne nouvelle, pour obtenir 3 Go de RAM, le standard chez les haut de gamme actuelles, il faudra combiner deux puces, ce qui permettra de réduire l’encombrement de l’ensemble. Tout cela devrait se retrouver dans des produits grand public d’ici l’année prochaine.

Lollipop équipe un cinquième des terminaux Android

repartition version android septembre 2015

Anecdotique pendant de longs mois, la version Lollipop d’Android commence à se faire une place au soleil. Nombreux sont désormais les appareils à tourner sous Android 5.0 ou 5.1, selon la rapidité des constructeurs à mettre à jour leurs terminaux. Ils sont désormais environ 20 % à en être équipés, selon les dernières évaluations publiées par Google, grâce notamment à la sortie massive des nouveaux terminaux, même situés en entrée de gamme, sur cette version du système d’exploitation. La plupart des smartphones et tablettes haut de gamme ont eux aussi bénéficié de la mise à niveau, et attendent patiemment la sortie d’Android 6.0 Marshmallow. Mais fragmentation oblige, près de 40 % des appareils activés le mois dernier l’étaient… sous KitKat.

Pokémon Go, le jeu en partenariat avec Ingress

pokemon gp

Niantic Labs, vous connaissez ? Cette entité désormais séparée de Google, et à qui l’on doit l’excellent jeu en réalité augmentée qui vous oblige à sortir de chez vous à la recherche de portails, s’est trouvé un nouveau copain : the Pokemon Company. La firme nippone a en effet annoncé avoir conclu un partenariat avec Niantic pour Pokemon Go. Un jeu qui devrait vous conduire à partir en vadrouille pour dénicher de nouveaux Pokémon, et s’appuiera sur votre GPS pour déterminer votre localisation. Et puisqu’on ne rigole pas avec les Pokémon, il y aura même un bracelet associé au jeu, et qui se chargera de clignoter lorsque des Pokémon seront dans les parages. Et contrairement au jeu, le bracelet sera fabriqué par Nintendo qui, s’il reste raisonnable en termes de prix, devrait se vendre comme des petits pains.

Amazon enterre son Fire Phone

Fire Phone

On aura rarement vu aussi triste destin pour un smartphone. Pourtant bien parti – il disposait d’un écran de 4,7 pouces de bonne qualité, de composants haut de gamme – le Fire Phone d’Amazon n’a jamais su convaincre aux États-Unis, sa terre natale. Et de promotions en baisses de prix en bonne et due forme, ce téléphone censé inaugurer une lignée d’appareils signés de l’e-commerçant, le voici qui vient de mettre un pied dans la tombe. Amazon semble avoir finalement réussi à écouler tous les stocks du Fire Phone, et comme il ne compte pas récidiver, a limogé une partie de l’équipe en charge de sa conception. Si l’on revoit Amazon dans les appareils électroniques, ce sera donc désormais avec le lancement de liseuses ou de tablettes.